Sans Coeur de Gail Carriger

Le Protectorat de l”Ombrelle, tome 4 Gail Carriger conserve son écriture pleine d”humour bien sûr, l”univers est vaste et les aventures d”Alexia serenouvellent à chaque tome. Un vrai régal ! Vraiment, si vous ne vous êtes pas encore laissé tenter par cette série, foncez sur l”exemplaire poche (même si les couvertures sont bien moins belles ><) La grossesse se poursuit, Alexia est très près du terme et loup-garous et vampires s”organisent pour protéger ce “désagrément embryonnaire” à naître… même si on ne connaît pas vraiment sa nature. Qu”à cela ne tienne, Alexia n”est pas prête de stopper ses activités pour autant et reprend l”enquête alors que des menaces sont esquissées par un fantôme à la fiabilité discutable. Une enquête mouvementée débute alors avec […]

Sans Forme de Gail Carriger

Le Protectorat de l’Ombrelle, 1 J’ai adoré retrouver l’univers de Gail Carriger, cette plongée à l’époque Victorienne. L’humour est fin, les tournures de phrases sont exquises ; ça fond sur la langue comme les scones à l’heure du thé ! lol L’ambiance est encore plus steampunk dans ce tome-ci puisqu’on découvre de nouvelles machines à vapeur, quelques unes volantes et surtout, un étrange appareil qui permet de communiquer à distance : l’étherographe ; sans oublier les ombrelles aux gadgets incroyables de lady Maccon.   Eh oui, Alexia est maintenant mariée à Lord Maccon, pour le meilleur et pour le pire… Une épidémie d’humanisation s’est abattue sur Londres ; des zones entières où les lo up-garous ne peuvent plus se transformer et où […]

Sans Ame de Gail Carriger

Une Aventure d’Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l’Ombrelle, tome 1, Une malédiction semble planer sur Alexia Tarabotti : elle n’a pas d’âme, des sœurs insupportables, plus de père, elle est toujours célibataire mais comble du comble, elle tue accidentellement un vampire avec… son ombrelle. Un loup-garou, Lord Maccon se charge d’enquêter sur cette affaire pour le meilleur… et pour le pire. La grande force de ce roman réside incontestablement dans l’écriture de l’auteure. Grâce à une  dextérité rare dans l’utilisation d’un  humour typiquement Anglais chargé de sarcasmes, d’ironie ou encore de réparties bien salées, on sourit, on rit mais surtout, on jubile. Je me suis demandé si un pastiche du […]