Ombre Blanche de Clemence Housman

“Ombre Blanche” est un recueil de deux nouvelles écrites par Clemence Housman, auteur et illustratrice de romans fantastiques au XIXème siècle ; autant dire qu’elle est une pionnière du genre. Ce titre comporte également quelques illustrations de Clemence et, son frère, Laurence Hourman, ainsi qu’une postface de Jean-Pierre Dionnet, scénariste, éditeur, chroniqueur télévisuel… j’en passe et des meilleurs ^^   Je découvre l’écriture de Clemence Housman avec cette première nouvelle intitulée “Ombre Blanche“. Elle est agréable, installe une légère tension chez le lecteur et, surtout, prend le temps de faire vivre chaque personnage malgré les  84 pages que compte la nouvelle. En effet, sans réelles transitions, Clemence Housman réussit à […]

Ombre Blanche de Clémence Housman

Au coeur de l’hiver, alors qu’il fait nuit et que la neige a recouvert chemins et forêts, une étrange et fascinante créature fait irruption dans une ferme. Les paysans, après avoir été saisis d’effroi, sont vite séduits par Ombre Blanche et l’un d’eux, Sweyn, tombe immédiatement amoureux. Lorsque son frère arrive à la ferme, son regard est attiré par de larges empreintes de pattes de loup dans la neige qui s’arrêtent juste devant la porte. Mais c’est une femme qu’il trouve au milieu des siens… Dans Ombre Blanche, la première histoire de loup-garou de la littérature occidentale, Clemence Housman excelle à faire progressivement monter l’angoisse chez le lecteur. Lames déferlantes […]

Les murs de l’univers de Paul Melko

John Rayburn est un jeune homme très prometteur : possédant de bons résultats au lycée, l’avenir s’annonce glorieux. D’un naturel timide, il n’ose pas avouer sa flamme à la jeune Grace mais son avenir va basculer le jour où il se trouve face à son double qui lui annonce qu’il vient d’un monde parallèle… Croyant d’abord à une plaisanterie, il cédera et tentera d’utiliser l’appareil… Qui fonctionne ! Ce qu’avait oublié de dire son double, c’est que l’appareil ne fonctionne que dans un sens et donc qu’il ne pourra pas rentrer chez lui. Si l’idée a déjà été abordé dans un certain nombre de romans, le centre de l’histoire n’est […]