Le Joueur de croquet de H.G. Wells

Lorsqu’un joueur de croquet rapproche de sa nouvelle propension à faire de l’insomnie des propos que tiennet les différents habitants de ce petit coin aux alentours des marais de Cainsmarsh, il se rend compte que ces propos pourtant fantastique ne sont peut-être pas liés à une imagination débordante des résidents. Dans ce roman très court (reconnaissons que les polices de caractères sont assez grosse), H.G. Wells nous fait appréhender une histoire de fantômes, de possession, on ne sait pas trop, si ça se trouve, il ne s’agit de rien de plus qu’une folie qui se généralise, focalisée par les pensées négatives des habitants. Sollicité par deux hommes pour les aider […]

Guerre des Mondes (la) de Herbert George Wells

Non, les martiens ne sont pas sympatiques ! La Guerre des mondes raconte l’invasion dévastatrice de la Terre (surtout de l’Angleterre d’ailleurs) par des hordes d’extraterrestres. Un des romans fondateurs de la science fiction, apportant une vision très sombre des extraterrestres, réellement inédite pour l’époque. Il ne faut pas oublier que nous sommes en 1898. Ce récit a été percu à l’époque comme une dénonciation des guerres coloniales. En 1938, Orson Wells réalise aux USA une adaptation radio de ce roman. L’adaptation est si réaliste qu’elle provoque des émeutes dans New York. On retrouve la patte de Wells dans plusieurs films traitant du même thème, notamment indépendance day ou Mars […]

Herbert George Wells

Naissance :1866Mort :1946Biographie :journaliste et romancier britannique. Fils d’un petit commerçant, Herbert George Wells connaît d’abord la pauvreté Après avoir travaillé comme commis de magasin et comme surveillant dans une école, il obtient un diplôme de sciences naturelles et se voit confier un modeste poste de professeur (j’ai toruvé ailleurs qu’il n’avait pas obtenu son diplôme). Après la Première Guerre mondiale, il se consacre à l’histoire, qu’il analyse dans cet esprit d’optimisme scientiste qui a toujours été le sien. Mais son socialisme un peu vague l’éloigne des marxistes et le condamne à l’isolement. Il meurt à Londres en 1946. Il est largement considéré comme l’un des pionniers sinon des inventeurs […]