Consciences virtuelles d’Ayerdhal

Transcam est une station orbitale, mais son rôle n’est pas la colonisation de l’espace. Cette gigantesque toile d’araignée spatiale est le centre vital des communications humaines : par elle transitent toutes les informations, toutes les données, tous les appels. Garante de son utilisation bénéfique et de sa neutralité, l’O.N.U. est censée la diriger. Mais les choses ne sont jamais simples en ce monde et Caine Pauland, directeur de Transcam, va voir ses habitudes tranquilles bouleversées par l’arrivée de sa nouvelle assistante, Asuncion Bailar. Qui a envoyé cette dernière sur Transcam ? Quel est le mystérieux projet auquel elle travaille avec acharnement ? Et quel est le rôle dans tout cela […]

Délires d’Orphée de Catherine Dufour

Club Van Helsing 5 Le manoir de Van Helsing est truffé de pièges et d’alarmes en tout genre, procurant une sécurité quasiment totale, voilà la triste constatation de Senoufo Amchis, après qu’il eut été engagé par le propriétaire des lieux pour tester la sécurité de son refuge. Malheureusement, tout ce dispositif n’a pas suffi puisqu’un monte-en-l-air a réussi l’exploit de pénétrer dans le manoir, d’y dérober un objet et d’en ressortir sans se faire remarquer. Une conclusion s’impose : il a été aidé. Alors, tandis que Van Helsing se prépare à torturer ses employés pour démasquer l’indélicat traître, le harponneur se lance dans le sillage du voleur. Grâce à un […]

Cr

Club Van Helsing 6 Hugo Van Helsing rejoint la Nouvelle-Orléans pour assister à l’enterrement de son oncle, mort durant une crise de folie d’un jeune, qui a décidé de prendre pour cible les clients du magasin où se trouvait le représentant des Van Helsing aux Etats-Unis. Lorsqu’Hugo, accompagné de xxx, arrive pour prendre possession du manoir familial, il apprend que ce dernier a été hypothéqué. Néanmoins l’acheteur est prêt à l’abandonner en échange d’une clé qu’Hugo est bien incapable de situer. Ce titre du Club Van Helsing, écrit cette fois-ci par Jean-Marc Lofficier nous fait passer l’Atlantique (tout comme l’a fait par ailleurs son auteur) pour nous emmener en Nouvelle-Orléans […]