Muséums – Anthologie par Christophe Thill

Les musées ont toujours été une source de mystères, voire de magie et de surprises pour les visiteurs. Le lieu se prête à l’imagination, à l’étrange et au bizarre. L’idée de Malpertuis de faire un recueil fantastique autour de ce sujet est donc une excellente idée, d’autant plus que la multitude d’auteurs y ayant participé nous permet de voir des facettes très différentes d’histoires autour d’un même sujet… Nous retrouvons des auteurs connus parmi lesquels Fabien Clavel ou encore Franck Ferric et d’autres moins connus sans que pour autant leur qualité d’écriture n’ait à rougir de leurs aînés. On trouvera donc dans ce recueil des nouvelles tournant autour d’évènements étranges […]

Malpertuis 2, anthologie de Thomas Bauduret

Anthologie dirigée par Thomas Bauduret Malpertuis (Novembre 2010) – 358 pages – 16,00€ – 9782917035160 Couverture : Nemo Sandman, d’après un cliché de Thomas Bauduret Après le succès de la première anthologie Malpertuis, voici la seconde édition de ce qui se veut un panorama annuel du meilleur de la production littéraire fantastique. La progression exponentielle du nombre de soumissions, qui a quadruplé en un an, montre que ce carrefour du fantastique est désormais incontournable. S’y mêlent débutants et auteurs confirmés illustrant toute les facettes du genre, du plus intimiste à des textes plein de mordant, avec cette fois une ouverture internationale plus marquée grâce à deux textes du domaine hispanophone. […]

L’Oeil Clos de Nico Bally

Nicolas Bally est un jeune homme qui cherche de nouvelles expériences à vivre, et la première déjà l’emmènera aux portes de la mort, en compagnie d’un ami qui lui n’aura pas la chance de survivre. Nous le suivrons au travers de ces différentes “aventures” toutes plus fantastiques les unes que les autres, le faisant croiser entre autres une étrange organisation, des fantômes… Ecrivain voulant réussir, nous suivrons aussi cette course à la notoriété qui empruntera de bien étranges voies. Nous ne pouvons pas manquer de voir les références aux grands auteurs du genre, mais c’est le ton décalé qui m’a plu. Le titre est à la frontière entre le roman […]