Mutants sans avenir de Clark Darlton et K.H. Scheer

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 4.0/10 (1 vote pris en compte)

Perry Rhodan n°192
Séquence :Les Cappins
Première partie :

Ribald Corello continue à sévir. Lors d’une reconnaissance sur une planète frappée par ce mystérieux adversaire, le cerveau second d’Atlan, stimulé par certaines observations, évoque la dramatique Crise de la Seconde Genèse, dont furent victimes de nombreux mutants.
2909, hopital de Mimas, satellite de Saturne. Huits mutants de la Milice sont malades : Betty Toufry, Kitaï Ishibashi, Ralf Marten, André Lenoir, Tako Kakuta, Wuriu Sengu, Tama Yokida et Son Okura. Pour une raison mal définie, ils ont vu leurs facultés s’amplifier dans une proportion terrifiante. En même temps, leur état tant physique que mental s’est considérablement détérioré.

Le major étrusien de l’O.M.U. Nos Vigeland entend profiter de cette situation tendue pour s’emparer de leurs activateurs cellulaires et s’octroyer une place de choix au sein de la Coalition de Carsual, ‘une des puissances galactiques opposées à l’Empire Solaire. La jeune Anti Gevoreny Tatstun a, elle aussi, un rôle à jouer dans le plan. Elle entretient une liaison avec Kitai Ishibashi, dont elle attend
un enfant.

Au signal convenu avec le traître Vigeland, les huits mutants malades sèment la confusion sur Mimas, dérobent l’activateur de John Marshall et tuent froidement leur ancien chef. Alors qu’Allan D. Mercant, alerté, se rend sur Mimas, le transmetteur de matière qu’il emprunte est saboté. Le chef de la Défense Solaire perd lui aussi la vie. Ishibashi donne à Gevoreny Tatstun l’activateur de John Marshall et la
charge de le remettre à leur fils à naître. La jeune femme s’enfuit à bord d’un yacht spatial sans être inquiétée.

Vigeland emmène les mutants dans son propre vaisseau. Perry Rhodan intervient en personne avec son navire-amiral. Mais la tentative tourne à la catastrophe. Les jumeaux Woolver sont tués en essayant de se glisser à bord du vaisseau des fuyards. Perry renonce à engager les téléporteurs qui lui restent : L’Emir et Ras Tschubaï, et il laisse disparaître ses anciens auxiliaires avec le traître de l’O.M.U.
Pour assurer sa sécurité et son emprise sur les mutants, Nos Vigeland leur fait absorber un poison latent, qu’il a la possibilité d’activer à sa guise.
Entre-temps, la Lady Pirate Tipa Riordan livre à Rhodan des informations sur la cachette de Vigeland, en échange de l’activateur cellulaire d’un des mutants qui, selon elle, n’en ont plus pour longtemps à vivre.
Rhodan et Atlan interviennent sur la planète Rogulat, où les mutants, devenus incontrôlables, sèment le désordre. Vigeland est finalement forcé de rendre actif le poison qu’il leur a fait absorber. Les huits
Terriens meurent, et il prend quatre activateurs celulaires avant de devoir s’enfuir.
Rhodan récupère les corps de ses anciens collaborateurs et les inhume dans l’espace. Tipa Riordan reçoit un des quatre activateurs restants, de même que Galbraith Deighton, le successeur d’Allan D. Mercant.

Quand le cerveau second d’Atlan cesse d’évoquer l’Histoire, l’Arkonide, par une association d’idées entre le passé qu’il vient de revivre et l’attaque de Corello sur la planète, déduit que ce dernier n’est autre que le fils de Kitai Ishibashi et Gevoreny Tatstun.

Deuxième partie :

La Milice des Mutants jadis décimée va encore être éprouvée. Enquêtant sur de probables agissements de Ribald Corello, Ivan Goratchine tombe dans un piège. Le Sibérien perd la vie, mais son corps est utilisé par Corello en une ruse diabolique et ignoble afin d’infiltrer la retraite de Rhodan, que le Supermutant croit toujors vivant. L’agent ennemi parvient en effet dans le Système Fantôme, et arrive même à saboter le chronoséquenceur. Les installations de secours prennent heureusement le relai, mais le Système de Sol a brièvement manifesté son existence dans le plan temporel standard…
Quatrième : La Milice des Mutants : un corps d’élite composé d’êtres aux fabuleux pouvoirs parapsychiques… Luttant aux côtés de Perry Rhodan depuis les débuts de la Troisième Force, ils ont largement contribué à l’essor de l’Humanité à travers les étoiles. Pendant longtemps, ils ont constitué l’arme suprême de l’Empire Solaire. Hélas, tout a une fin…
Après le coup fatal que leur a porté la terrible crise de la Seconde Génèse, le cauchemar n’en est pas terminé pour autant. Car le sort a fait de ces champions de l’Humanité des mutants sans avenir..

Fleuve Noir (Juin 2004)251 pages – 0.00 € – ISBN : 2-265-07236-2

Traduction :Michel Vannereux
Couverture : Guy Roger
Titre originaux :

  • Amoklauf der Mutanten (408) de William Voltz(anoriginal)
  • Der Mann, der doppelt starb de Clark Darlton(anoriginal2)
Mutants sans avenir de Clark Darlton et K.H. Scheer, 4.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *