Myst : le livre d

Lors de son accouchement, la mère d’Atrus meurt et son père, Gehn, alors âgé de 19 ans, le rend responsable : c’est pour cela qu’il l’abandonnera et que Anna, la grand mère de Gehn sera seule à l’élever. Son père ne lui a même pas donné de nom. La faille, lieu d’habitation d’Anna et d’Atrus, n’offre aucune ressource et ce sont des marchands ambulants qui donnent de la nourriture en échange des sculptures d’Anna. Anna enseigne à Atrus de toujours regarder chacune des expériences qu’ils mènent comme partie d’un tout et de faire en sorte qu’il ne se contente pas de regarder les effets immédiats mais aussi les effets annexes. Elle raconte aussi à son fils l’histoire du peuple D’ni, ancien peuple régnant sur la planète et à la technologie très avancée mais qui a sombré brusquement et s’est éteint. A 16 ans, Atrus n’imagine pas la vie sans sa grand-mère : pourtant, Gehn revient et décide d’apprendre à Atrus à créer des mondes car c’était ça la particularité des D’nis, la possibilité de façonner des mondes à partir de papier et d’encre spécial. Atrus aidera donc son père à créer et chercher les informations nécessaires pour créer de nouvelles planètes. Pourtant, Atrus va bientôt mettre en doute les capacités de son père ainsi que ses connaissances… Et l’attitude qu’il adopte vis à vis de ses créations augmente les craintes d’Atrus.


Cette histoire fera penser, pour ceux qui le connaisse bien sur, au jeu du même nom. Le génie des deux frères ne tient pas seulement à l’ambiance mais aussi à la réflexion qu’il apporte dans le cadre des “créations” : il ne s’agit pas seulement de faire pour faire, il faut aussi savoir entretenir…


J’ai Lu (1996)ISBN : 2-277-24110-5
Traduction : Philippe Rouard
Titre Original : Myst (1995)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *