Naïla de Brume d’Elizabeth Tremblay

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 8.0/10 (1 vote pris en compte)

Filles de Lune, tome 1

L’écriture d’Elizabeth Tremblay est pleine de sensibilité. J’ai été touchée dès les premiers mots ; il faut dire que l’histoire de Naïla remue beaucoup. Ensuite, le roman bascule tout en douceur vers un univers fantastique, du grand art ! ^^
La majeure partie du roman est écrite à la première personne du singulier, selon le point de vue de Naïla, mais il alterne, pour certains chapitres, avec la troisième personne du singulier pour approfondir le récit.

 

Naïla est une jeune femme de 25 ans qui a déjà connu beaucoup de douleurs dans sa vie ; orpheline à l’aube de sa vie, aujourd’hui, elle vient de perdre sa fille, à la suite d’un cancer, et son mari, dans un accident de voiture. A la limite de vouloir en finir, elle répond à l’appel de sa tante Hilda qui l’a élevée et qui a besoin d’elle pour rénover la bâtisse dont elle a hérité pour en faire une maison d’hôtes.

 

Au cours de la rénovation, Naïla va faire d’étonnantes découvertes sur ses origines, qui vont l’entraîner vers un voyage surprenant, dangereux… et initiatique.
Elizabeth Tremblay emmène le lecteur dans la fantasy tout en douceur avec une prophétie bien ficelée dévoilée bouchée après bouchée, un univers qu’on commence juste à entrevoir dans ce premier tome et une héroïne malmenée, puissamment attachante (^-^)

 

Je ne mâche pas mes mots car au terme de ce premier tome, je suis déjà sous le charme de la série d’Elizabeth Tremblay.
Naïla de Brume“, premier tome de la série Filles de Lune, a été un régal dont j’aurais aimé qu’il dure bien plus longtemps.

Pocket (mars 2012) – 408 pages – 7€60 – ISBN : 9782266223256

“Naïla vient de perdre son mari et sa fille. Pour oublier son chagrin, elle se réfugie dans la maison de son enfance où vit sa tante. Très vite, elle fait une découverte stupéfiante : à qui sont ces livres traitant de sorcellerie et de mondes parallèles ? Quelle est donc cette langue mystérieuse qu’elle est seule à pouvoir déchiffrer ? Qui est vraiment sa tante ?
Naïla serait-elle l’héritière d’une lignée maudite ?”

Couverture : Miguel Coimbra

Naïla de Brume d'Elizabeth Tremblay, 8.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *