Nos amis les humains de Bernard Werber

Le scientifique Raoul se retrouve dans une cage de verre avec la dresseuse de fauve Samantha. L’homme étant aussi austère que la femme est bonne vivante, le couple va tout d’abord avoir du mal à se comprendre et à s’entendre. Cependant, ils vont devoir coopérer lorsqu’ils s’aperçoivent qu’ils ont été placés dans cette cage, par des extraterrestres. Ils vont devoir découvrir la raison de leur présence en ce lieu avant de répondre à une question cruciale: l’humanité mérite t-elle d’être sauvée?

CHRISTOPHE : voila un werber théâtreux et dans le bon sens du terme!. L’auteur des fourmis a écrit un livre « Nos amis, les humains » proche d’une pièce de théatre (qui a d’ailleurs été joué à la « comédie bastille ») . Si le sujet paraît à priori austère, on est vite enthousiasmé par la différence entre les personnages aux situations proches parfois du burlesque. On s’amuse en les voyant confronter leurs points de vue souvent opposés. Bernard Werber arrive ainsi à nous faire réfléchir sur notre espèce et les relations que les humains peuvent avoir entre eux.
Auteur d’une pièce aussi légère qu’instructive, Beranrd Werber a ainsi inventé la pièce de théatre de science fiction philosophique. Chapeau bas, Monsieur!

ETIENNE : un livre très court et écrit gros. Dans un monde moins mercantile, ce texte aurait été intégré dans un recueil de nouvelles. C’est vrai qu’il mérite un traitement particulier mais c’est surtout pour la forme retenue du huis clos immédiatement adaptable en pièce de théatre.
Mais j’ai trouvé que si le sujet était intéressant (la quatrième en fait un peu trop quand même : “sont ils digestes ?”…), il est traité de façon trop outrancière : les répliques ne sonnent pas naturellement et même les arguments lors du débat évoqué par Christophe ne coulent pas de source. La cruche initiale au vocabulaire de banlieue se transforme en philosophe (de comptoir) au bout de 10 pages…
Bref, bilan mitigé : trop court, trop théatreux (dans le mauvais sens du terme) mais sujet sympa.

Les humains sont-ils intelligents ? Sont-ils dangereux ? Sont-ils comestibles ? Sont-ils digestes ?
Peut-on en faire l’élevage ? Peut-on les apprivoiser ?
Peut-on discuter avec eux comme avec des égaux ?
Telles sont les questions que peuvent se poser les extra-terrestres à notre égard. Pour en avoir le cŒur net, ils kidnappent deux Terriens, un mâle et une femelle, Raoul et Samantha. Ils les installent, pour les étudier tranquillement, dans une cage à humains. Une ” humainière “. Ils espèrent ainsi assister à une reproduction en captivité. Le problème, c’est que Raoul est un scientifique misanthrope et Samantha une dompteuse de tigres romantique. Pas simple dans ce cas pour nos deux cobayes de se comprendre et, a fortiori, de s’aimer… Avec cet ouvrage, rédigé comme un huis clos philosophique, Bernard Werber nous présente une nouvelle facette de son art. Une fois de plus, il nous propose de prendre un peu de recul, d’avoir une perspective différente pour comprendre l’humanité ” autrement “.

Le Livre de Poche (Juin 2005)189 pages 5.23 € ISBN : 2253113549 Albin Michel 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *