Nous nous reverrons…Hier de Fabrice Nicolas

Dans un futur pas très lointain, le voyage dans le temps est possible et un mathématicien retourne dans le passé pour modifier le résultat de la seconde mondiale provoquant une vague…
Vague qui frappera de plein fouet trois jeunes, Nico, Bob et Capucine, qui était venu voir l’éclipse.
Ils devront survivre d’une part aux épreuves qui les plongeront en plein coeur de la seconde guerre mondiale puis prendre part à la recherche du mathématicien

Nous allons avoir bientôt l’occasion de vous présenter les deux auteurs de ce texte à travers une interview mais on va se concentrer sur ce premier roman qui tient toutes ses promesses.
Un peu inquiet au premier abord par un sujet qui est à la mode en ce moment, je m’attendais à lire du déjà vu – tout au moins en partie – et je me suis bien tromper, nos auteurs nous ont concocté une histoire original où le voyage dans le temps n’est qu’un prétexte à impliquer trois jeunes qui ne brillent pas tous par leur “intelligence” (désolé Bob).
Parce que si nous décidions de regarder plus en avant les options dans le voyage dans le temps que nous proposent les auteurs, nous nous rendrions compte rapidement que cela ne collerait pas mais comme je le disais tout cela est secondaire.
Nous avons les moyens de voir à travers le récit, une critique de ce qu’on aurait pu être un monde gouverné par les nazis d’une part mais aussi que la planète va mal tourner, écologiquement parlant, et que cela semble inéluctable. Donnée qu’il nous faut assimiler et que je trouve un peu désespérante… Maintenant à quoi nous attendions nous ??!
Les jeunes malgré leur légereté ne se défausseront pas de leur responsabilité et mettront tout en oeuvre pour faire reculer le spectre nazillon…
Les personnages sont attachants par leur naïveté et par leur aptitude à prendre à bras le corps les problèmes qui leur seront opposés. Pourtant, ils partaient de loin les trois compères : deux garçons qui ne sont pas des foudres de guerre, qui ne pensent pas à grand chose sauf à s’amuser, faire la fête et en plus Bob ne peut pas 5 minutes sans avoir un petit truc à se mettre sous la dent. Quand à Capucine, elle est belle, intelligente, courageuse, bref la femme idéale – c’est d’ailleurs l’avis de Nicolas ; les auteurs auraient voulu favoriser la gente féminine que ca ne m’étonnerait pas plus que ça 🙂
Le tout est bien rythmé avec des dialogues rendant le récit dynamique et l’on se retrouve rapidement à la fin sans avoir vu que nous avions quitté les débuts !
On ne s’ennuit jamais !
Bon je ne voudrais pas qu’on se comprenne mal, le sujet paraît trop sérieux dit comme ca : il n’en est rien !! Le tout est tourné avec un humour de tous les instants et c’est probablement un trait stylistique le plus marqué…
En espèrant que nos deux compères ne s’arrêteront pas là 🙂
La seule imcompréhension qui demeure – dont j’ai parlé d’ailleurs avec l’éditeur – est la parution chez Nuit d’Avril (spécialisée Fantastique Gothique) d’une oeuvre clairement SF (uchronique)… Qu’à cela ne tienne, cela fait encore une oeuvre de qualité chez ce jeune éditeur !
Précisons aussi que cette version a été retravaillé par les auteurs.

Précision de l’éditeur : En effet, ce livre est plutôt orienté SF. Toutefois, on y retrouve des ingrédients qui sont proches de la ligne éditoriale de Nuit d’Avril, avec ces atmosphères parfois lourdes, ces héros proches du lecteur et ce côté réaliste, servi par la recherche documentaire sur l’histoire du IIIème Reich. D’où notre décision de le publier.

11 août 1999. Trois jeunes amis, Nico, Capucine et Bob, assistent à la fameuse éclipse de soleil. Et c’est là que le cauchemar commence…
Des milliers de personnes se retrouvent soudain projetés dans le passé, en pleine deuxième guerre mondiale. Mais quelque chose ne tourne pas rond… Pourquoi le débarquement américain en Normandie se transforme-t-il en débâcle pour les Alliés ? Pourquoi Paris est-il rasé sous les bombes allemandes ?
Contraint de fuir le XXIIè siècle, un homme s’est réfugié quelque part dans le passé. On ne sait pas qui il est ni où il se cache, mais il n’a pas choisi son époque de destination par hasard. Une chose est certaine : il ne vous aime pas et attend, tapi dans l’ombre, le moment opportun pour vous le faire savoir, et cela de la pire des manières.
Désormais, Nico, Bob et Capucine, embarqués malgré eux dans un terrible bouleversement temporel, devront tout faire pour tenter de rendre à l’Histoire son cours normal.

Nuit d’Avril (Septembre 2005)489 pages 22.00 € ISBN : 2-350-72009-8 Couverture : Michelle Blessemaille
Réédition 2004

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *