Nouvelle collection chez Rivière Blanche en 2011

Philippe Ward, le directeur de collection de Rivière Blanche, nous annonce une nouvelle collection, Baskerville, viendra compléter  le catalogue sous la direction de Jean-Daniel Brèque :

“Fantômes, pirates et aventurières voguent sur la Rivière Blanche ! Embarquez à bord de la collection Baskerville et explorez des villes enchantées, des mondes perdus et des trésors
ensorcelés !

De la fin du XIXe siècle à la Grande Guerre, la littérature a connu un âge d’or durant lequel des écrivains comme Conan Doyle, H. G. Wells, Rudyard Kipling, H. Rider Haggard, Bram Stoker et bien d’autres captivaient les amateurs de fantastique, d’anticipation scientifique, de roman d’aventures e

t de roman policier.
C’est cette époque que la collection Baskerville vous invite à redécouvrir. Vous y lirez des romans et des recueils en majorité inédits dus aux grands auteurs de l’Angleterre victorienne — avec quelques échappées vers des contrées plus lointaines, comme l’Amérique et la Russie,voire la France, qui n’était pas avare de conteurs frénétiques.”

Pour le programme de parution, voici quelques infos 🙂

La Ville enchantée (A Beleaguered City, 1880), un roman de Mrs Oliphant, considéré comme un classique du fantastique, traduit en français en 1911 par Henri Brémond et préfacé par Maurice Barrès. François  Angelier, grand connaisseur en mauvais genres mais aussi spécialiste de l’œuvre de l’abbé Brémond, a enrichi cette édition d’un avant-propos inédit.

Les Exploits du Colonel Clay (An African Millionaire, 1897), un roman de Grant Allen, paru en feuilleton dans The Strand, un chef-d’œuvre du policier humoristique et… un précurseur d’Arsène Lupin ! Ce livre — jadis  publié en France dans une édition pirate signée « Jean L’Énigme » ! — est présenté ici dans une nouvelle traduction.

Fantômes et Assassins, un recueil de Robert Barr, composé d’un court roman, « Le fantôme mène l’enquête » (tout est dans le titre !) et de deux nouvelles, où le suspense se mêle à l’humour et à la terreur. Inédit en langue française.

Curios, un recueil de Richard Marsh : les mésaventures de deux collectionneurs rivaux, qui convoitent des objets bizarres et parfois hantés. Un cocktail d’horreur et d’humour, par l’auteur du Scarabée. Inédit en langue française.

Et ensuite… des romans et des recueils de Grant Allen, George Griffith, Richard Marsh, Bertram Mitford, Hume Nisbet, Vladimir Odoievski et Barry Pain… parmi bien d’autres !

Jean-Daniel Brèque a débuté dans la traduction avec Le Scarabée de Richard Marsh, un chef-d’œuvre du fantastique victorien, et revient aujourd’hui à ses premières amours grâce à Baskerville, qu’il dirige et dont il assure la majorité des traductions. Il a été à deux reprises lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire, notamment pour son travail sur Le Quatuor de Jérusalem d’Edward Whittemore (Robert Laffont), et fut l’artisan de la redécouverte de Poul Anderson, auquel il a consacré un essai, Orphée aux étoiles (Les Moutons électriques), et un recueil florilège, Le Chant du barde (Le Bélial’).

Comme il est d’usage chez Rivière Blanche, la maquette de couverture s’inspirera de celle d’une collection du Fleuve Noir de la grande époque, à savoir la collection « Angoisse » dans sa seconde mouture, de 1968 à 1974.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *