nouvelles chroniques de Krondor (les) de Raymond E. Feist

Ce cycle est un prélude à la Guerre des serpents. Les trois fils d’Arutha, héritiers du trône, sont à l’honneur et deviennent des hommes. L’enjeux est toujours la Pierre de Vie et leurs ennemies, les prêtres-serpents Panthatians comptent s’en emparer pour ramener leur déesse Valherus dans le monde. Les personnages découvrent de nouveaux territoires et réalisent que le conflit éminent est mondial.

La génération de la guerre de la Faille s’apprête à laisser sa place à la suivante. Feist tisse sont intrigue avec des doigts de maître et on découvre peu à peu le monde Midkénian ainsi que l’ampleur du conflit. Ce cycle est moins intéressant que les autres, mais nécessaire à la suite. On assiste quand même à des moments forts et les personnages sont aussi attrayants.

Ce cycle est un prélude à la Guerre des serpents. Les trois fils d’Arutha, héritiers du trône, sont à l’honneur et deviennent des hommes. L’enjeux est toujours la Pierre de Vie et leurs ennemies, les prêtres-serpents Panthatians comptent s’en emparer pour ramener leur déesse Valherus dans le monde. Les personnages découvrent de nouveaux territoires et réalisent que le conflit éminent est mondial.

Vingt ans se sont écoulés depuis la fin de la guerre de la faille, le royaume de Krondor vit à présent dans la pix et la sérénité. Mais voilà que cette tranquillité est soudain menacée. Le prince Arutha, héritier de la couronne, renonce à faire valoir ses droits au trône de Rillanon. Or ses fils, les jumeaux Borric et Erland, ne sont pas prêts à assumer pareille responsabilité. Pour préparer à leur vie future, Arutha les envoie en mission diplomatique à Kesh la Grande, sans se douter que la rébellion gronde dans les provinces de l’Est. Précipités dans une aventure mortelle où les attendent magie noire et terribles dangers, Borric et Erland sauront-ils empêcher la Guerre ?
J’ai Lu Fantasy (A partir de Juin 2005)
Traduction : Isabelle Pernot
(1989)
Couverture : Vincent Dutrait
Bragelonne 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *