Obsession de Catherine Kalengula

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Gisèle est une jeune danseuse française de dix-neuf ans. Elle débarque à New York dans le but de faire carrière dans l’un des théâtres de la mythique Broadway. Elle prend connaissance d’une audition pour la célèbre comédie musicale Roméo et Juliette, et décide de tenter sa chance, au culot, malgré son absence de préparation … ce qui ne manque pas aux jurés, qui ne lui accordent aucun rôle.

Cependant, elle est remarquée par le propriétaire du théâtre, qui lui propose un poste de… femme de ménage. Elle pourra ainsi assister discrètement aux répétitions en attendant de trouver un rôle dans un spectacle. Mais bientôt, des phénomènes étranges se manifestent autour de Gisèle et  une présence spectrale est bien décidé à lui faire atteindre les sommets, à n’importe quel prix.

Elle apprend alors qu’un jeune danseur,Chance , s’est suicidé dans ce théâtre, quatre décennies auparavant, et commence doucement à s’apercevoir que la présence qu’elle ressent n’est autre que le fantôme de Chance, et bien que surréaliste, une idylle dangereuse naît.

Voilà un livre des plus agréables à lire, une bluette bien menée dans l’ensemble, ou les phénomènes paranormaux s’enchaînent sans arrêt.

Le personnage de Chance est effrayant et malsain, puisque amoureux à en être dangereux, et le côté angoissant est vraiment bien amené. Le ressenti de Gisèle, son incroyable attirance, sa passion est aussi très bien présentée.

Si bien que personnellement, j’ai détesté cette histoire d’amour, et je me suis sans arrêt demander comment cette passion pouvait exister.

Hachette Jeunesse (Septembre 2010) – Black Moon – 244 pages – 14.00€ – 9782012019164
Couverture :
Plainpicture / André Schuster

Je sens de nouveau l’étrange caresse qui m’avait  tant terrifiée alors que je dansais seule sur la scène du Fairhall. Envoûtée par ce souffle, je suspends tout mouvement, de peur de l’interrompre.

Soudain, un murmure au creux de mon oreille. Les battements de mon coeur se bousculent. La panique me submerge. Comme l’autre fois, il n’y  a personne près de moi.

Une seule question, une seule obsession :

Suis-je en train de devenir folle ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *