Olydri Editions, Interview de Julien Guellerin

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

noob

Le mois d’avril voit l’arrivée d’une nouvelle maison d’édition dans le domaine des littératures de l’imaginaire : Olydri Editions, fondée par l’équipe NOOB. Nous pourrons donc retrouver un nouveau média pour découvrir ce riche univers.

Nous avons pu échanger avec Julien Guellerin, alias Omega Zell, autour de cet évènement.

Noob existe depuis de nombreuses années et je serai surpris qu’il y ait encore des personnes qui ne connaissent pas Noob mais faisons comme si cela existait encore : qu’est-ce que Noob ?
NOOB est une web-série humoristique de format court (5 à 10 min) ayant pour thématique les jeux vidéos en ligne (MMORPG). Elle raconte les aventures de la guilde NOOB dont fait partie Arthéon, le chef du groupe, guerrier patient et pédagogue, Gaea l’invocatrice vénale et manipulatrice, Sparadrap le prêtre naïf et simplet et Omega Zell l’assassin machiste et égocentrique. Autant dire qu’avec un tel casting, impossible de réaliser les quêtes et d’atteindre les objectifs fixés par leur malheureux chef. La série se décline en 5 saisons d’environ une quinzaine d’épisodes chacune, et bientôt une trilogie en format long (1h30).

La websérie a rencontré un grand succès et a même bénéficié d’une diffusion sur TF1 : est-ce que cela vous a donné une visibilité supplémentaire ?
En fait, la série est diffusée sur Wat et maintenant MyTF1, qui sont les portails internet de TF1. Elle n’a jamais été diffusée sur TF1 directement. C’est véritablement suite à la diffusion sur la chaîne Nolife que la visibilité a été accrue. Nous étions relativement anonyme avant ce fait.

Votre aventure s’est déjà déclinée sous le mode websérie (qui est devenue TV-série aussi), Roman, Bande dessinée : comment vit-on ce genre de succès ?
Nous sommes fan de cross-média, lorsque l’on aime une licence, nous apprécions de la retrouver sur d’autres supports, d’obtenir un angle et un traitement différent. Lorsque ce phénomène s’applique à notre série, c’est clair que c’est une fierté et surtout une nouvelle façon de nous exprimer.

Il y a quelques mois, vous avez lancé un « Crowfunding » dans le but de tourner un film et le résultat est simple : vous avez pulvérisé le record d’Europe sur ce genre d’appel de fond : ça doit faire quelque chose non ?
Ca fait un choc…
Nous ne nous étions pas du tout préparés à ce succès. Nous nous attendions à faire une campagne honorable, au delà de ce que le site Ulule nous annonçait (car ils ne connaissaient pas notre communauté), mais pas à un tel succès. Nous avons vécu ça avec beaucoup d’enthousiasme, en pensant sans cesse à ce que nous promettait une telle campagne : nouveaux moyens, nouveau matériel, nouvelle façon de travailler et surtout amélioration de notre série, dont nous étions déjà fiers. Et surtout, cela a confirmé une chose : notre communauté est bien la meilleure.

Vous sortez tout juste du tournage du premier film : pouvez-vous nous en dire plus ?
Magnifique… de nouveaux décors et quels décors ! Cela apportera uncachet non négligeable à notre environnement, la Normandie, c’est vraiment riche et beau. De plus, les figurants ayant participé à l’aventure avec nous sur place ont été au top, ce qui nous a donné probablement les plus beaux tournages depuis le début de la série.

La partie qui intéresse le plus nos visiteurs est bien sûr la partie « Livres ». Noob vient de lancer sa propre maison d’édition et j’ai donc envie de vous demander ce que vous mettrez au catalogue ?
Nous faisons partie de ce qui est encore (et malheureusement) une niche, à savoir les mondes de l’imaginaire : Médiéval Fantastique, Science Fiction, Steam Punk… Ce sera pour l’instant la grande thématique liée à notre catalogue. Et surtout, c’est l’univers que nous connaissons le mieux et dans lequel nous avons su trouver une légitimité. Quitte à juger ce contenu, autant le faire en connaisseur avisé.

Le premier titre est Neogicia : pouvez-vous nous en dire plus ?
Il s’agit d’un spin-off se déroulant dans l’univers de Noob. Dans la web-série, l’histoire se focalise sur les joueurs de MMORPG, alors que dans Néogicia il s’agit plutôt du point de vue des PNJ. Le ton est plus sérieux que dans Noob, car les personnages peuvent vraiment y mourir, là où dans Noob ils peuvent ressusciter au cimetière. Néogicia raconte les aventures de la néogicienne Saly Asigar et de sa formation dans la grande technologique de Centralis.

Jusqu’à présent, les romans étaient édités chez Octobre, est-ce que l’arrivée des éditions Olydri va changer quelque chose ?
Pas pour la licence Noob, qui continuera son chemin chez Octobre. Néogicia sera par contre l’acte fondateur d’Olydri Editions, les licences futures, que ce soient celles de Fabien ou d’autres auteurs, continueront dans cette voie.

Quels sont les prochains titres à venir ?
A l’heure actuelle, le seul titre que nous pouvons déjà annoncer est Néogicia Volume 2.

 Après toutes ses aventures, avez-vous encore des challenges à relever dans le monde d’Olydri ?
Il y a toujours des aventures à relever dans le monde d’Olydri, tant que le cerveau fertile de Fabien Fournier continuera de fonctionner. Il y a actuellement beaucoup de projets en cours, mais aussi pas mal de nouveaux défis à relever. A suivre…

N’êtes-vous pas tenter, pour chacun d’entre vous, de vous faire connaître en dehors de cet univers ?
C’est déjà le cas, Jonathan Fourcade (alias Arthéon) s’est fait un nom dans le monde du streaming (parties de jeux vidéos commentées), puisqu’il est professionnel chez Eclipsia.  Frédéric Zolfanelli alias Sparadrap) est actuellement en cours d’écriture sur manga intitulé Golem, où il rédige le scénario avec Amandine Tagliavini (alias Golgotha) et Alexis Tallone qui s’occupe des dessins. Pour ma part, Julien Guellerin (alias Omega Zell), j’aimerai faire partie du catalogue Olydri Editions avec un projet de  roman, mais je mesure la difficulté de cette entreprise et cela me prendra du temps.

Je vous laisse le mot de la fin :
J’encourage les gens à laisser libre court à leur créativité, à monter des projets, à terminer ces projets, le tout avec passion et sincérité.
Nous vivons une ère où tout est possible et qui sait, peut être saurez-vous vous faire apprécier de votre public. En tout cas, ne gardez pas vos rêves et vos projets pour vous, mais partagez les avec le plus grand nombre.

Olydri Editions, Interview de Julien Guellerin, 9.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *