Ombre du Bourreau (L’) de Gene Wolfe

Cloîtré depuis l’enfance entre les murs austères de la tour Matachine, l’apprenti bourreau Sévérian ignore tout des ruelles bruissantes de Nessus, des coupoles et des minarets, des jardins et des auberges, des bateleurs et boutiquiers. Jusqu’au jour de son bannissement. Car l’amour que lui inspire la trop belle Thécla, condamnée à la question, l’amène à trahir ses maîtres. Exilé dans une lointaine province, ignorant tout des usages du monde, le jeune homme part à la découverte de l’étrange univers de Teur, dans la lumière crépusculaire d’un soleil moribond qui favorise les illusions et les mirages
Denoël Lunes d’Encre (Février 2006) Couverture : Guillaume Sorel
Réédition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *