Opus 0 de Kaminka

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Phenomenum 1

Yann est un phénomène. Au hasard de son enfance d’orphelin tumultueux, il s’est découvert un don : il a la possibilité de jouer sur son métabolisme et ainsi, d’arreter le temps. Alors que l’univers tout entier stagne, lui peut se déplacer, lire, éviter les balles. Un don ou une malédiction à Passe l’euphorie des premiers temps, super criminel ou super heros, sa vie va tourner au cauchemar. Les autorités à ont découvert son étrange pouvoir et, faute de pouvoir le contrôler, cherchent à l’éliminer.

Parlons de l’aspect esthétique de la BD. Si le dessin reste réaliste, il est quelque peu caricatural. Pas de grande performance côte couleurs mais l’ensemble est bien agréable, servi par une mise en page originale.
Le scénario est par contre excellent, rythme par quelques Flash-back. La narration alterne entre la vision extérieure de la vie de Yann et le récit qu’il fait de sa vie. Explications et justifications sont crédibles, le ton est juste, on est très loin du pouvoir quelque peu similaire de Piper dans Charmed.
Fait rarissime, on est tellement pris par l’histoire qu’on n’est pas tente de survoler cette bd pour arriver directement aux dernières planches. Celles-ci ne déçoivent pas et offrent une vraie fin à cet à Opus 0 à sans que l’achat des tomes suivants soit une obligation.
Mais cela sera une obligation.

c’est curieux, depuis quelques semaines, toutes les grandes agences de renseignement sont en effervescence…
Moscou, Pékin et Tel-Aviv n’ont d’yeux que pour Paris !
Y aurait-il quelque chose d’important dont vous auriez malencontreusement omis de nous parler ?
Un petit détail de rien du tout ?
Un “phénomène” inhabituel par exemple ?

Glenat Grafica (Septembre 2002)48 pages ISBN : 2-7234-3717-5 Couverture : Claire Champion et Védrines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *