Otto et la cit

Il était une fois une ville où s’étaient réfugiés tous les êtres fabuleux de nos contes et légendes. Il était une fois une ville habitée par des êtres aux pouvoirs que l’on dit magiques, ceux qui peuvent rendre la vie féerique. Mais ils s’étaient retirés dans ce lieu pour fuir.
Il était une autre fois, ce même lieu, mais bien différent. La ville a été découverte, et peu à peu, ce qui était fabuleux a été caché derrière la normalité des Carré, ses nouveaux habitants qui nient toutes choses inexplicables, c’est-à-dire toute chose qu’ils ne peuvent faire eux-mêmes en fait. Mais choses inhabituelles pour ce genre de personne, ils continuent à utiliser les biens faits dont les peuples fabuleux, les Chiméries, ont doté leur ancienne ville. Ils n’y font tout bonnement pas attention, en en niant non l’existence mais la source.

Dans cette ville, Otto, jeune garçon Carré, habitant la respectable Rue Pointcarré, fils Albert Chutt, Bibliothécaire en chef, va voir sa vie de Carré partir en pièce après une simple course à la laverie automatique du coin, au nom évocateur de Blanchisserie du Dragon. De découverte en aventure, de Dragon malade en petites sŒurs se mettant à voleter, Otto, non sans un certain flegme, va non seulement découvrir une nouvelle vie, sa vraie histoire, mais vivre une histoire où il lui sera laissé peu de temps pour respirer. Découvrir que sa ville est pleine de gens et de choses Impossibles ne sera pas vraiment facile, mais la petite Mab, zingaro, c’est-à-dire non carré, ne va pas lui faciliter le passage à sa vie d’exclu de la normalité.

Une écriture simple, avec un bon rythme, peut être un peu trop rapide, des noms humoristiques, des personnages bien décrits, un saladier on l’on retrouve tous les êtres fabuleux, certain sous leur nom commun, comme les licorne, les dragons, d’autres au noms qui me semblent inventer pour l’histoire… mais cela faudrait une petite recherche pour les poulpics, les krokanthrope, peut être des clins d’Œil.

Bon, je m’essaie au dur travail de comparaison. Harry Potter ? Non, pas de coté initiation à la magie, plus une découverte des autres, plus sociale. Artemis Fowl ? Il y a bien ce co-existence de deux mondes, d’un coté la magie, de l’autre la machine, l’un caché à l’autre, bien sur. Mais là s’arrête la ressemblance. Otto n’est pas le génie qu’est Artémis. Et son flegme vient plutôt de son sentiment de n’être pas tout à fait un carré, même s’il ne s’en aperçoit pas lui-même.

Pour finir, un monde encore à développer, des personnages à faire grandir, de bonne idée, des inventions et un premier épisode qui promet encore de bon moment.

Pour jeune lecteur et plus

Il était une fois une ville où s’étaient réfugiés tous les êtres fabuleux de nos contes et légendes. Il était une fois une ville habitée par des êtres aux pouvoirs que l’on dit magiques, ceux qui peuvent rendre la vie féerique. Mais ils s’étaient retirés dans ce lieu pour fuir.
Il était une autre fois, ce même lieu, mais bien différent. La ville a été découverte, et peu à peu, ce qui était fabuleux a été caché derrière la normalité des Carré, ses nouveaux habitants qui nient toutes choses inexplicables, c’est-à-dire toute chose qu’ils ne peuvent faire eux-mêmes en fait. Mais choses inhabituelles pour ce genre de personne, ils continuent à utiliser les biens faits dont les peuples fabuleux, les Chiméries, ont doté leur ancienne ville. Ils n’y font tout bonnement pas attention, en en niant non l’existence mais la source.

Dans cette ville, Otto, jeune garçon Carré, habitant la respectable Rue Pointcarré, fils Albert Chutt, Bibliothécaire en chef, va voir sa vie de Carré partir en pièce après une simple course à la laverie automatique du coin, au nom évocateur de Blanchisserie du Dragon. De découverte en aventure, de Dragon malade en petites sŒurs se mettant à voleter, Otto, non sans un certain flegme, va non seulement découvrir une nouvelle vie, sa vraie histoire, mais vivre une histoire où il lui sera laissé peu de temps pour respirer. Découvrir que sa ville est pleine de gens et de choses Impossibles ne sera pas vraiment facile, mais la petite Mab, zingaro, c’est-à-dire non carré, ne va pas lui faciliter le passage à sa vie d’exclu de la normalité.

J’ai Lu (2003)316 pages 14.00 € ISBN : 2-290-32981-9 Titre Original : Otto and the flying twins (2002)

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *