Pand

Frédéric Maupin est un jeune écrivain sans fortune. Il mène dans un modeste meublé une vie peu remarquable, survivant grâce à son occupation d’écrivain public.
Un matin sa logeuse tambourine à sa porte. La police vient le chercher. Nous sommes en 1832, et à Paris, c’est le légendaire Eugène-François Vidocq qui maintient l’ordre grâce à sa brigade de sûreté. Un homme que chacun préfère éviter, même lorsque l’on n’a rien à se reprocher comme Frédéric. Malheureusement, c’est bien entre ses mains redoutées que notre écrivaillon va tomber, pour se retrouver dans une aventure sans précédent. Il va partir sur les traces de Vauban, et de créatures dont même son imagination d’écrivain n’aurait imaginé l’existence.

Dans un mélange de vérités historiques basées sur la vie de Vidocq, Johan Heliot nous emporte dans une histoire où vampires, extraterrestres, machineries et vaisseaux spatiaux se télescopent sans jamais perdre de vue le XIXe siècle. Le chemin de cette enquête l’amènera sous terre, dans les catacombes ou dans des tunnels improbables, puis dans les airs, supporté par des ailes mécaniques. Mais aussi dans un monde caché du Monde, dans un vaisseau échoué. Et tout cela pour sauver le monde. Créatures robotiques, nano robotisation, pouvoirs semblant fantastiques…Mais toujours en restant en 1800.
C’est là tout l’art de ce genre de roman. Surtout lorsque l’écrivain en maîtrise l’écriture. Ce qui est le cas avec ce roman. Ambiance et rythme sans défaut, descriptions et langage qui servent d’ancre au lecteur tout en le laissant s’échapper vers de plus lointains horizons. Parfait pour qui aime cette forme de récit uchronique.

Pour finir, une courte bibliographie d’Eugène-François Vidocq, qui donne bien envie de se plonger dans la vie de ce bagnard devenu chef de la police, pour finir de nouveau derrière les barreaux.

Frédéric Maupin est un jeune écrivain sans fortune. Il mène dans un modeste meublé une vie peu remarquable, survivant grâce à son occupation d’écrivain public.
Un matin sa logeuse tambourine à sa porte. La police vient le chercher. Nous sommes en 1832, et à Paris, c’est le légendaire Eugène-François Vidocq qui maintient l’ordre grâce à sa brigade de sûreté. Un homme que chacun préfère éviter, même lorsque l’on n’a rien à se reprocher comme Frédéric. Malheureusement, c’est bien entre ses mains redoutées que notre écrivaillon va tomber, pour se retrouver dans une aventure sans précédent. Il va partir sur les traces de Vauban, et de créatures dont même son imagination d’écrivain n’aurait imaginé l’existence.

Le Bélial (2002)181 pages 12.00 € ISBN : 2-84344-038-6 Couverture : Eikasia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *