Passerelles – Le Mans (72) – L’Espal 2009

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Le 25 avril 2009

Le 25 avril 2009, une première avait lieu au Mans : une rencontre débat sur le thème des littératures de l’imaginaire… Le Nom ? Passerelles : Au-delà des genres, évènement proposé par la Médiathèque de l’Espal, en partenariat avec Fantastinet.

Pour cette première, nous avions décidé de n’inviter que des femmes pour donner une vision féminine sur des littératures trop souvent et à tort considérées comme masculines. C’est ainsi qu’Anne Guero (pendant féminin d’Ange, auteur d’Ayesha, l’Oeil des Dieux, scénaristes de nombreuses bandes-dessinées, …), Catherine Dufour (Quadrulogie de “Quand les Dieux Buvaient”, Le goût de l’Immortalité, aux nombreux prix, Outrages et Rebellion, …) et Isabelle Varange (Editrice de “Milady”, label de Bragelonne rééditant notamment le cycle de Laurell K. Hamilton) ont pu découvrir ou redécouvrir la ville du Mans.

Nous n’allons pas refaire toutes les discussions ici, tant il s’est révélé fructueux et animé, grâce à des invitées particulièrement en forme et à un public participatif et curieux, qu’il soit novice ou passionné suivant les cas.

Nous avons pu abordé les thèmes suivants :

  • La définition des trois genres de l’imaginaire. D’ailleurs l’exemple repris par Catherine est excellent : Prenez un chat qui parle au moment où vous rentrez chez vous, si dans votre monde il est habituel qu’un chat parle, c’est de la fantasy ; s’il
  • parle suite à des manipulations scientifiques, c’est de la Science-Fiction ; si vous n’avez aucune explication à opposer, c’est du fantastique,
  • Les caractéristiques des différents genres, avec le constat que beaucoup de livres ont des caractéristiques transverses et qu’il est difficile de catégoriser de façon certaine certaines titres,
  • La place de la littérature imaginaire en France : origine, les spécificités, la part accordée à ces genres dans la presse officielle,
  • Puis nous avons abordé des thématiques concernant le lectorat, et notamment le ratio de lecteurs Hommes / Femmes (Isabelle nous a indiqué un ration à 60 / 40 chez Bragelonne ;Les femmes écrivent-elles de la même façon que les hommes, …
  • Les participants, amateurs du genre ou pas, sont en tout cas reparti avec des envies de lecture, cette rencontre est donc un succès.

    Cette rencontre a vocation à se poursuivre, nous espèrons donc vous donner rendez-vous dès l’année prochaine 🙂

    Si vous voulez des photos, cliquez ICI

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *