Passerelles : Une fantasy à la française

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Fantastinet vous propose au Mans, une rencontre avec Justine Niogret et Antoine Rouaud.

“Un mois d’avril aux couleurs de l’imaginaire 

Samedi 12 avril à 14h30, médiathèque de l’Espal. 
Passerelles : Fantasy made in France. Rencontre d’auteurs animée par Allan Dujiperou (fantastinet.com).
“Passerelles”, les rencontres d’auteur autour des littératures de l’imaginaire sont de retour à la médiathèque de l’espal ! Cette année, focus sur la fantasy française, qui regorge de plus en plus d’auteurs de talent qui émergent face au géant anglo-saxon.

Justine Niogret. Une des voix les plus originales de la fantasy française. Son premier roman Chien du Heaume (2010) a été récompensé par plusieurs prix importants (Prix Imaginales et Grand Prix de l’Imaginaire), tout comme sa suite Mordre le bouclier (2011). Dans une écriture âpre, imagée, avec un phrasé suranné et un vocabulaire de l’époque, Justine Niogret nous plonge dans une Europe médiévale où les royaumes n’en sont qu’à leurs prémisses : un monde sans autre loi que la violence et la survie. Sombres et épiques, ses romans se révèlent à chaque fois différents et étonnants. Une expérience à vivre !

Antoine Rouaud. La relève de la fantasy française. Après avoir passé son enfance à écrire des histoires, imaginer des scénarios et composer des chansons, ce jeune nantais a rejoint le monde de la radio, où il a créé plusieurs feuilletons radiophoniques. Son premier roman est annoncé depuis 2011 et donc particulièrement attendu (vendu dans de nombreux pays avant même d’être édité en France). Un style efficace, une bonne utilisation du principe des flashbacks : La voie de la colère, 1er tome de la série Le Livre et l’Épée, s’est imposé comme la révélation française de l’année 2013.

Contact presse : Christine Rabin tel. 02 43 47 39 96″

1 commentaire sur “Passerelles : Une fantasy à la française”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *