Passion de Lauren Kate

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Damnés, tome 3

Le style de Lauren Kate n’a pas évolué, les mots sont simples, c’est un roman jeunesse… j’ai malheureusement parfois pensé que le style était même basique et répétitif mais peut-être cela vient-il de la traduction…
Néanmoins, la série se renouvelle puisque l’aventure est bien différente des deux tomes précédents : Luce franchit Annonciateur sur Annonciateur afin d’explorer son passé et de trouver des réponses à la malédiction qui entoure son couple. Seul hic, les voyages dans le passé ont une cohérence fragile.

 

Je ne serai pas très douce avec le personnage de Luce car il m’a beaucoup lassée dans ce troisième tome. Je l’ai trouvée égocentrique, elle ne s’intéresse qu’à sa petite personne et à ce qui va advenir d’elle, elle se répète beaucoup dans ses sentiments et tourne presque en boucle. Je l’aurais également pensée plus curieuse de ses vies antérieures mais finalement, elle y passe en coup de vent et ne se pose que peu de questions… si on excepte la fameuse malédiction.
En ce qui concerne Daniel, je l’ai trouvé laissé de côté dans ce tome. Il poursuit Luce dans les Annonciateur sans jamais pouvoir la retrouver…
Le seul personnage qui m’a amusée et surprise est Bill : une curieuse créature que Luce va découvrir au sein même des Annonciateurs et qui va la guider dans ses voyages.

 

Nous sommes bien face à la suite directe du deuxième tome, une fin qui avait attisé ma curiosité et, au final, je me sens frustrée. Les voyages dans le passé sont rapides et répétitifs, Luce remonte le temps sans répit et n’y reste que quelques secondes (bon, heures peut-être), pour voir l’ancienne Luce ‘exploser’… et tout cela n’apporte pas vraiment de réponse.
Certes, mon intérêt est remonté vers le dernier tiers du roman quand Daniel prend une importante décision… mais la routine revient malgré tout…
Je l’avoue, j’ai accéléré ma lecture et la légère surprise de fin m’a laissée de marbre ; dommage.
Je pense malgré tout lire la suite, au point où j’en suis, j’ai envie de savoir ce qu’a imaginé Lauren Kate mais je suis un peu déçue.

 

Pour conclure, “Passion” prend la suite du deuxième tome de Damnés mais possède un potentiel mal exploité, les voyages dans le passé sont trop rapides, nous laissent sans réponses et Luce devient lassante à force de pessimisme. A voir par la suite…

Dès que Luce et Daniel se retrouvent, leur histoire d’amour s’achève brutalement. Luce meurt et Daniel reste seul, anéanti par le chagrin. Cherchant désespérément à savoir comment déjouer la malédiction qui les condamne, Luce plonge dans un Annonciateur, une ombre, pour revisiter ses différentes réincarnations passées. Où la conduira-t-il, et à quelle époque ? Elle l’ignore. Sa seule certitude est qu’elle doit le faire. Petit à petit, elle parvient à recueillir des éléments qui l’éclairent sur leur terrible destin. Mais chaque fois, Daniel l’empêche de réécrire leur histoire, de peur que leur passion ne finisse à jamais dans les flammes. Lancé dans une course-poursuite flamboyante et romantique, le couple s’escrime à découvrir le moyen de vivre enfin pleinement son amour.”

Bayard jeunesse (novembre 2011) – 395 pages – 16€90 – ISBN : 9782747033688

Traduction : Elisabeth Luc

Couverture : Fernanda Brussi Gonçalves

Titre VO : Passion (2011)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *