Peaux

Lark vient de recevoir l’appel de son clan, le clan Nomoral, qui lui demande de revenir. Il décide de partit tout de suite, toutes affaires cessantes. Il se fait un nouveau visage grâce à la technologie yuweh et décide de se faire passer pour mort, afin d’éviter d’éventuelles représailles de ses employeurs. Il appelle un de ses collègues mercenaires et le tue, puis fait exploser l’hôtel où il résidait, faisant passer le cadavre retrouvé dans sa chambre pour le sien. Mais il lui reste encore à trouver son clan, qui s’est réfugié dans un endroit non précisé. Il n’a qu’un indice, une phrase plus que laconique :

Le passé qui t’a fait naître nous protège.

Roko a été engagé pour livrer un virus sur Tycho Brahe deux, une planète où nul ne peut vivre à la surface. C’est pourquoi les hommes ont creusé des colonies dans d’immenses méduses qui flottent dans l’atmosphère. C’est dans l’une d’entre elles que se rend Roko, le virus coincé dans une veine, là où personne n’irait le chercher. Mais une banale livraison se transforme en tuerie lorsque son contact cherche à l’éliminer. Il obtient le nom du commanditaire, la Colexo.

A noter que l’édition traitée ici, celle de 1998, est une version améliorée et postfacée de celle de 1992.

Que dire, c’est un livre honnête, efficace, dans la continuité de la Panstructure. Une histoire plutôt pas mal tournée, le duel entre le maître et l’élève mais version SF. Le tout reste cohérent, ça avance bien, ça ne ralentit pas et ça distrait. C’est honnête, ça se laisse lire mais ce n’est pas indispensable, sauf pour les inconditionnels des Vangkdieux! ( dont je fais partie) En tout cas, si c’est une version améliorée, j’espère ne jamais avoir la version originale entre les mains.

“J’ai deux ans de ma vie à venger, deux années passées dans une cuve amniotique, réduit à l’état de puzzle de chair. Tout ça à cause d’un clan de peaux-épaisses.”

Roko et Lark. Les deux mercenaires les plus chers. Lark, qui a formé Roko, est un ancien peau-épaisse, un humain génétiquement modifié pour résister aux conditions de travail dans l’espace. Après trente ans de métier, il décide de raccrocher. Son clan le rappelle à lui. Mais Roko, lui, n’aime pas les Altérés. Il les chasse pour revendre leurs peaux, véritables combinaisons spatiales vivantes. Justement, il est engagé pour éliminer le clan de Nomaral à un tarif mirifique. Le clan de Lark. La consigne : aucun survivant. Une poursuite effrénée commence. Lark parviendra-t-il à sauver les enfants d’Eugénome ? Et à sauver sa peau ?

Mnemos science-fiction (1998)220 pages ISBN : 2-911618-34-3 Couverture : P.A Chartier et J.France
Fleuve Noir 1992

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *