Petit Dieu de Paul Carta

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

ALLAN

Alors qu’il essaie d’échapper à ses poursuivants, Jan se retrouve coincé dans ce qui ressemble à un ancien temple, avec une statuette grossière d’un dieu probablement endormi.
Cherchant un moyen de s’échapper de sa « prison », il fera un sacrifice pour obtenir l’aide du Dieu, aide qu’il obtient.
Ce qui n’est pas du goût des dieux du Pentacle, qui ont endormi les autres dieux.
Jan va maintenant devoir aider le dieu à retrouver son identité et des adorateurs.

L’histoire met en avant un monde dans lequel cinq Dieux ont décidé de prendre les commandes de leur « monde » en condamnant les autres Dieux au sommeil et en maudissant dans le même temps toute une ville.
Dans cette ville, les habitants doivent se battre pour réussir à survivre, alimentairement parlant entre autres…
C’est dans cet univers et dans cette ville que Jan va se retrouver en contact avec un Dieu.
Tout l’intérêt du récit tient dans l’évolution de chacun du « couple », l’adorateur en devenir se transformant petit à petit au prophète d’une nouvelle religion quand le Dieu devient de moins en moins dépendant de son unique adorateur.
Le seul point regrettable est le manque d’action…
Reste que j’ai passé un très bon moment avec Jan et Petit Dieu

Vous pouvez le commander en contactant L’éditeur

ETIENNE

Un monde de fantasy assez original, médiéval et mythologique. Dans ce monde où chaque idée ou lieu a son Dieu, un quintette de ces Dieu a décidé de s’approprier les prières de tous à leur seul bénéfice, ces prières les fortifiant directement. Et troublant cet équilibre millenaire, un Dieu se réveille. J’ai trouvé les histoires internes aux dieux assez originales, leurs caractères approfondis, ce qui relève un peu la quête de Jan, plus classique. L’auteur s’amuse aussi avec les histoires secondaires, dont les histoires d’amour, qui sortent franchement de l’ordinaire de façon réjouissante. L’intrigue est un peu linéaire ce qui fait que, si ce n’était l’originalité, on pourrait y trouver des longueurs. Pas exempt de défaut donc, dont typographiques, mais comme Allan, un bon moment de lecture accessible au plus grand nombre étant donné le sujet (ado, quête, fantasy).

Dans un temple enseveli depuis des siècles, un Dieu rêve à sa gloire passée. Enfermé dans une statue grotesque, son pouvoir réduit à néant, il a été oublié des hommes comme des divinités du Pentacle qui règnent en maître sur Poménia. Un jour, perdu dans les décombres de la Cité Maudite, que ses habitants n’ont pas le droit de quitter, où leur moindre geste est surveillé par des prêtres-gardiens appliquant les termes de la Malédiction divine, un jeune garçon découvre le temple et réveille le Dieu endormi. Mais le monde qui s’étale au-dessus du temple enfoui n’est plus celui que connaissait la divinité oubliée. Et privé trop longtemps d’adorateurs, et des sacrifices qu’ils pratiquaient sur ses autels, le Dieu ne se souvient plus de l’attribut qu’il contrôle, ni même de son nom. Tandis que dans l’Alphée, séjour éternel des Dieux, le réveil de Petit Dieu n’est pas passé inaperçu, commence une quête qui va conduire la divinité oubliée à retrouver l’Alphée et à bouleverser le monde autour d’elle.
Melis Fantasy 350 pages 20.50 € ISBN : 2-914-33381-1 Couverture : Benares
Melis 350 pages 20.50 € ISBN : 2-914-33382-X
QuatrièmePour la première fois depuis mille ans, Poménia connaît de nouveau la guerre. Car la Cité Maudite a secoué son joug, et le temple de Dyctos est tombé devant les assauts de la population. Mais l’antique Dredzen n’est as encore libre. Et seul un Dieu puissant pourrait aider la population à se libérer des prêtres-gardiens qui les empêchent encore de quitter la ville. Tandis que dans l’Alphée, le Pentacle abasourdi par la chute du temple prépare de nouveaux plans, Petit Dieu a été recueilli par un peuple mystérieux, au sein du Souffle d’Hestar. Là, la divinité du peuple du désert l’enjoint à continuer son périple. Car la quête du Dieu sans nom n’est pas terminée. Dans le sillage de Jan, et du chariot-théâtre qui les accueille, la route est encore longue, et le chemin qui mène à l’Alphée ponctué de rencontres énigmatiques. Alors que des armées se mettent en marche, que les Dieux battent le rappel de leurs fidèles, tous sont obnubilés par une seule question : Qui est réellement Petit Dieu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *