Peuple du Tapis (Le) de Terry Pratchett

Une des premières oeuvres de Pratchett (1965 alors qu’il est né en 48) mais réécrite par lui même car il lui trouvait trop d’erreurs de jeunesse.
Tout ce qui peut se passer dans une partie de carpette est ici résumé. L’esprit loufoque est déjà là mais autant le disque monde ne pose pas de problème d’imagination (nouveau monde, magique qui plus est, nouvelle facon de penser), autant il est difficile de faire abstraction de la réalité à laquelle il se rattache (la trame, le pied de chaise…) et d’oublier les incohérences liées à ce qu’on connait ou qu’on imagine d’un tapis (le jour et la nuit, l’aspirateur, les acariens, la poussière…).
Sinon, une aventure rigolote, loin du niveau du disque monde, mais sympatique quand même.

Sur tout le Tapis, règne la paix de l’empire Dumii. Aux marges de la civilisation, la tribu des Munrungues coule sous les poils une existence paisible. Mais un jour, un terrible cataclysme frappe à proximité du village. Une ville dumiie est broyée par l’ancien monstre des légendes : le grand Découdre est de retour !

Dans son sillage, des créatures féroces parachèvent son ouvre de destruction. Cernés, les Munrungues s’engagent dans un périple à travers les poils, sous la conduite des frères Orkson. Un voyage qui les conduit à la découverte des merveilles leur monde et changera pour toujours la vie des Fils de la poussière…

Une savoureuse façon d’explorer l’infiniment petit en peuplant un simple tapis d’une profusion de monstres terribles… A lire à la loupe !
Librio Librio 2€ (1999)158 pages 2.00 € ISBN : 2277302686 Titre Original : The Carpet People
1965

Laisser un commentaire