Pigeon, Canard et Patinette

pigeonNous vous avions parlé il y a quelques temps du concours de nouvelles organisé par le Passager Clandestin pour écrire une suite aux Retombées de Jean-Pierre Andrevon (1979), un récit typique de la SF nucléaire de l’époque.

Le lauréat est désigné et son texte paru. à noter qu’il est très lié à ActuSF

Pigeon, Canard et Patinette
de Fred Guichen
An 103 après La Catastrophe. Quelque part sur les côtes bretonnes.
D’abord, il y a Le Secteur, un petit coin tranquille, bien protégé par une enceinte de terre, de roches et de béton  haute de 20 mètres ; derrière, trois villages coupés du monde extérieur et administrés par une trentaine d’individus solidaires, doux comme des agneaux et rongés par les mutations mais tellement heureux de (sur)vivre.
Seul lien avec l’état, le Contremaître supervise l’activité de tout ce petit monde, car ils ont l’insigne honneur de s’occuper, d’entretenir, de dorloter le réacteur numéro 2 de La Centrale, responsable de La Catastrophe du 18 mai 1970, il y a un siècle de cela. Mais la nouvelle est tombée : le gouvernement a décidé d’arrêter les frais ; cette cour des miracles n’est plus rentable et on dit qu’une guerre couve, alors…
Alors, que vont devenir Pigeon, Canard, Patinette et les autres ? Quel est ce formidable lien qui les unit tous ?
Quel avenir pour ces enfants de l’atome dans un monde qu’ils ne connaissent pas ?
Et s’ils étaient le salut de l’Humanité ?
« Un très bon récit et un point de vue original. Ce village de mutants partagés entre maladies génétiques et pouvoirs embryonnaires est bien vu et bien décrit. J’ai pensé à la fois à Theodore Sturgeon et à Quinzinzinzili. »
(Jean-Pierre Andrevon, auteur des Retombées et parrain du comité de lecture du concours)

 

7 € TTC – 70  pages –  ISBN : 978-2-36935-047-7
Postface de Jean-Pierre Andrevon
Sortie en librairies le 14 janvier 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *