Portes de la mort (les) de Margaret Weis

Dans tout le Mi-royaume, il n’y a pas de plus formidable assassin que Hugh-la-Main, l’homme qui a toujours rempli ses contrats. Et maintenant, c’est le roi en personne qui fait appel à lui. Mais le personnage à assassiner, c’est le propre fils du roi. Qu’est-ce que ça cache ? Très loin au-dessus de leurs têtes, il y a le Haut-Royaume où vivent les mystériarques. Des dieux ? Non, malgré leurs pouvoirs : une femme qui a perdu le goût de vivre est un être humain, trop humain. Très loin au-dessous de leurs pieds, il y a le Bas-Royaume. ” Crac ! ” “Boum ! ” ” Tchic ! ” ” Bang ! ” fait la Bougonneuse-Batteuse. Et les petits Guègues la font marcher sans trop savoir pourquoi. Un seul prépare la révolution. Un visionnaire. Très loin au-dessous des Guègues, il y a peut-être aussi les Portes de la Mort, qui donnent accès aux secrets perdus. Mais nul n’en a jamais entendu parler. Alors, qu’est-ce que ça peut bien faire ?
Pocket Pocket SF 7.80 € ISBN : 2266051644 1992

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *