Pouvoir et Puissance de Anthologie

Le principe de la Mandragore : fantasy urbaine où des sorciers (?) s’affrontent dans une ville qu’on devine en déchéance.

Bémol tragique ou la fin des Chantres : les Chantres utilisent leur chant comme instrument de leur magie. Que se passe t’il quand ils utilisent ce chant à des fins personnelles ?

Aboulanol : récit proche du terrifiant sur la soumission médicamenteuse.

Une double allégeance : qui a trahi l’empereur en l’empechant de poursuivre le siège de Laohiram ? fantasy médiévale.

Le catalyseur: Berith le sorcier utilise Hatem comme outil de démultiplication des effets de sa magie. fantasy

Le standardiste : un professeur corrige la copie d’un élève déviationniste.

Héroic anonymous : Même les héros ont leurs problèmes psychologiques

Change-peaux : le sorcier de la tribu lui permettra t’il d’éviter la destruction ?

Le Principe de la Mandragore. très bonne nouvelle, quoiqu’un peu complexe pour 20 pages. L’univers créé semble trop riche pour être contenu en si peu de pages. Bien écrit, avec les rebondissements et les ellipses qu’il faut.

Bémol tragique ou la fin des Chantres : L’histoire est bien adaptée au format, pas trop complexe, bien expliquée. Je regrette pourtant une vision un peu binaire bien/mal. Pas ma préférée.

Aboulanol : le thème initial ne m’enchantait guère mais ce texte est vraiment bien mené, très dynamique avec ses coupures de journal intime et une fin surprenante.

Une double allégeance : ni l’époque, ni le thème ne sont ma tasse de thé. Mais la narration et surtout la fin ont conquis mes suffrages.

Le catalyseur : une revisite du thème des relations entre créateur et créature. Pas grand chose à reprocher à ce texte mais pas grand chose à en dire non plus.

Le standardiste: un esprit très proche de Farenheit 451 (que j’adore), même si la découpe du texte alternant copie de l’élève et commentaires du prof rend la lecture un peu lourde.

Héroic anonymous : une amusante et courte variation sur le côté obscur des superhéros

Change-peaux: une tribu acculée recourt à la sorcellerie pour s’en sortir. Brutal et un peu prévisible.

Le principe de la Mandragore : fantasy urbaine où des sorciers (?) s’affrontent dans une ville qu’on devine en déchéance.

Bémol tragique ou la fin des Chantres : les Chantres utilisent leur chant comme instrument de leur magie. Que se passe t’il quand ils utilisent ce chant à des fins personnelles ?

Aboulanol : récit proche du terrifiant sur la soumission médicamenteuse.

Une double allégeance : qui a trahi l’empereur en l’empechant de poursuivre le siège de Laohiram ? fantasy médiévale.

Le catalyseur: Berith le sorcier utilise Hatem comme outil de démultiplication des effets de sa magie. fantasy

Le standardiste : un professeur corrige la copie d’un élève déviationniste.

Héroic anonymous : Même les héros ont leurs problèmes psychologiques

Change-peaux : le sorcier de la tribu lui permettra t’il d’éviter la destruction ?

Que feriez-vous si vous déteniez la puissance d’un cataclysme entre vos mains ? Croyez-vous en un objet magique capable de donner tous les pouvoirs? Pourriez-vous résister au désir d’imposer vos quatre volontés à votre entourage ? Resteriez-vous maître de votre raison et de votre volonté si l’on vous offrait un pouvoir corrupteur ? Pouvez-vous imaginer posséder tout ce que votre imagination est capable d’effleurer ? Vous garderiez-vous de l’envie de plier le réel par vos seules paroles ? Que seriez-vous prêt à faire pour regagner le pouvoir ou juste pouvoir rester en vie ? Par-delà tout égoïsme, si la véritable puissance était celle du sacrifice, seriez-vous prêt à embrasser votre destinée ?
Sombre Rets (Décembre 2009)260 pages 17.00 € ISBN : 9782918265016

Laisser un commentaire