Premi

L’Eloquence de l’Epée 1

Enzal est un jeune noble fougueux qui doit pour faire plaisir à sa famille participer au grand tournoi d’escrime pour espérer devenir un notable comme ce fut le cas des précédents vainqueurs. L’entraînement, en compagnie de Vazul, est une épreuve au combien difficile d’autant plus difficile que le jeune noble est un fétard invétéré.
Son ami West, qui n’est pas un noble mais néanmoins un ancien champion du tournoi, sera de nombreuses fois son adversaire dans les joutes d’entraînement.
Glotka, un survivant mutilé d’une guerre précédente, remplit pour sa part son rôle d’Inquisiteur avec férocité servant de bras armée à un Grand Lecteur voulant reprendre le contrôle du Conseil Restreint qui gère la vie de ce pays.
Dans le nord tout comme dans le sud, des guerres se préparent fomentés par des fédérateurs de peuplades auparavant ennemies.
L’avenir du monde semble se jouer en ce moment même.

Ce livre que vous voyez ici chroniqués ne paraîtra pas avant le mois de février 2008, il s’agit d’une avant-première exceptionnelle que nous vous proposons puisque ce titre sera un des trois premiers titres de la nouvelle collection J’ai Lu à savoir des livres de Fantasy inédits en Grand Format.
Pour l’instant 3 cycles sont annoncés pour l’année 2008.
Celui que je viens de commencer contient tous les ingrédients pour le rendre captivant : de la guerre, de la traîtrise, de l’amour, de la magie !
Ce qui est intéressant dans ce roman n’est absolument pas le message, parce que s’il y’en a un, j’ai du passer à côté, mais bien par contre le rythme donné au récit.
Nous sommes sur un premier volume d’un cycle qui contiendra x volumes, et il est bien entendu nécessaire de mettre en place les conflits présents, mais aussi l’organisation de ce monde que nous découvrons et que l’on pourrait diviser en trois zones, au Nord des Barbares, au Sud des Barbares (pas les mêmes) et au centre un peuple “civilisé”… Ce que je vous dis est bien entendu la vision de ces mêmes “civilisés” puisque pour l’instant tout est centré sur leur territoire et ce n’est pas Neuf-Doigts ou A vérifer qui pourront faire pencher la balance car bien que du “bon” côté, il n’en reste pas moins dans leurs attitudes que de rudes barbares bien violents… c’est bien entendu un élément qui peut paraître a première vue rebutant, si ce n’est que l’auteur montre bien leur volonté à tous deux d’être plus “humains” mais cela demandera probablement du temps.
Glotka, l’Inquisiteur est le personnage qui me semble le plus important ou en tout cas qui se révèlera probablement un personnage clé de la suite : son passé, les tortures qui lui ont été infligés, le regard que lui portent les autres font de lui un personnage intègre mais aussi en font un personnage qui ne reculera devant rien pour obtenir les aveux de ces “victimes”.
Bref, si toute la collection est de cette qualité, nous allons pouvoir passer de bonnes soirées.

J’ai Lu Grand Format Fantasy (Avant Première : Février 2008)0 pages (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *