Procrastination de Terry Pratchett

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 3.0/10 (1 vote pris en compte)

Les Annales du Disque-Monde 27

A Ankh-Morpork, Jérémie, de profession horloger, et sûrement le meilleur dans sa partie, se voit proposer une fortune pour construire une horloge qui donnerait l’heure exacte, par une jeune femme mystérieuse du nom de Myria Ligion.

Nounou Ogg fini par effectuer l’ accouchement pour lequel un homme est venu à plusieurs reprise la chercher … durant la vie de la sorcière.

Du fond des endroits, quelqu’ils soient, où ils se trouvent, les Contrôleurs reprennent leur croisades contre les humains et le chaos qu’ils représentent.

Dans les Hautes Montagnes autour du Moyeu, au monastère d’Oi Dong, là où étudient les moines de l’Histoire, Lobsang est confié comme novice à une légende, Lou-tsé, un balayeur.

Et enfin, Mademoiselle reçoit la visite de la Mort au Rat, visite qui l’exaspère au plus haut point, car elle sait qu’elle va devoir sortir de sa normalité, toute relative, lorsque l’on est la petite fille de la mort, pour voir son grand père.

Alors, l’histoire va pouvoir débuter, pour, tous l’espèrent, enfin presque tous, pouvoir continuer.

Définition procrastination. La procrastination est un terme relatif à la psychologie (et à la vie !) qui désigne la tendance pathologique à essayer de remettre systématiquement certaines actions (celles qui ne procurent pas de gratification immédiate) au lendemain. http://fr.wikipedia.org/wiki/Procrastination

Un des rares volumes où l’humour, ou plutôt la loufoquerie de Terry Pratchett ne se déploie pas autant que d’habitude. Peut être est-ce dû à l’un des deux sujets prédominants sur lequel il n’est pas facile de s’amuser. Le temps, l’autre étant l’Histoire. Jouer avec le temps est plus, pour moi, un exercice technique des auteurs. Les voyages dans le temps restent un sujet délicat en littérature. Il est facile de s’y perdre, d’y perdre le lecteur, et surtout de ne pas être crédible. Mais Terry Pratchett n’est pas un débutant, et il s’en sort sans peine (enfin, je n’étais pas derrière son dos lorsqu’il l’a écrit son livre), sans même utiliser la caricature, maltraitant le temps de toutes les manières possibles. Tout reste «logique ». Il arrive même à introduire de nouvelles idées, comme les piles à temps et ses moines historiens qui réécrivent l’histoire. On peut y voir un clin d’Œil à toutes les révisions effectuées dans notre histoire mondiale. Mais ce n’est pas aussi caricatural, aussi visible que dans les annales en général.

D’autres sujets sont traités, assez rapidement, comme l’école, avec le retour de la petite fille de la Mort, Mademoiselle Suzanne, ou bien la préhension du corps sur l’esprit avec les Contrôleurs. Par contre, on ne trouve presque pas de coups de griffes envers la société monastique, qui représente une partie importante de Procrastination.

Les cavaliers de l’apocalypse, la Mort et la Mort des Rats, même nounou Ogg m’ont semblé manquer de présence.

Les personnages principaux sont Mademoiselle Suzanne, un petit nouveau, Lou-tsé, un vieux moine, très très très vieux, balayeur de son état, et cultivateur de montagne, et son disciple, Lobsang. Pour l’humour, il faudra plutôt se dirigé vers l’Abbé et ses réincarnations difficiles, surtout au moment de faire ses dents, ou d’imaginer la tête d’un moine se rendant compte qu’il a défié un vieux balayeur, et qu’il a oublié une certaine règle numéro un.

Un petit passage sur Lou-tsé

Lou-tsé, appuyé sur son balai, écouta les moines de haut niveau. L’écoute était un art qu’il avait cultivé au fil des ans, ayant appris que si l’on écoutait attentivement et assez longtemps les gens, ils en disaient davantage qu’ils se figuraient en savoir

Le prochain volume s’appellera Ronde de nuit. Peut être le retour du guet ?

Pour finir un autre site de référence, le site de l’encyclopédie Wikipédia, qui a un très bon article sur les Annales du Disque-monde http://fr.wikipedia.org/wiki/Disque-monde

ETIENNE

Quelle jubilation tout de même que de lire un Pratchett et je trouve celui-là de très bonne tenue, avec des personnages mythiques (Nounou Ogg, la Mort) et des personnages principaux très bien travaillés, complexes et attachants.

J’avoue avoir un petit peu survolé les passages sur les explications du temps, de l’arret du temps, etc… ce qui donne une cohérence à la trame mais me parait toujours un peu fumeux, comme quand un auteur de SF explique l’espace-temps. Le reste est quand même particulièrement savoureux, la narration amène doucement les éléments, les premières pages ne pouvant être comprises que par la suite, quand tous les éléments sont en place. Les personnages de Nounou Ogg, de la Mort ou de Suzanne amènent par leur caractère l’humour de l’histoire. Pratchett ne s’attaque pas vraiment à une cible particulière avec ce tome, mais contruit son histoire autour du temps et de sa personnification. Le fond de l’histoire en lui-même est donc un peu moins amusant que pourrait l’etre un délire sur hollywood ou la presse qui se réfère plus facilement à des références collectives.

Quand même, en reposant ce livre, je me suis fait la réflexion “c’est quand même de bon niveau, assez dense pour ne pas etre lu en 2h, assez fn pour satisfaire les plus exigeants, assez complexe pour satisfaire les amateurs de fantasy classique”

Le temps est une ressource qu’il faut gérer, chacun le sait.
Sur le Disque-monde, c’est le boulot des moines de l’Histoire, qui l’emmagasinent, le prélèvent où on le gaspille (par exemple sous la mer : de combien de temps a besoin une morue?) et le redistribuent à de gros consommateurs comme les villes où l’on en manque toujours.
Mais la fabrication de la première horloge du monde vraiment précise donne le départ d’une course contre… disons la montre pour Lou-tsé et son apprenti Lobsang. Parce qu’elle va arrêter le temps. Et ce ne sera que le début des ennuis.
Procrastination (voir dictionnaire) s’est assuré la participation de héros et de canailles, de yétis, d’artistes martiaux et de Ronnie, le cinquième cavalier de l’Apocalypse (qui a quitté le groupe avant qu’il devienne célèbre).

L’Atalante La Dentelle du Signe (Septembre 2005)414 pages 9.99 € ISBN : 2-841-72313-5
Traduction : Patrick Couton
Titre Original : Procrastination (2002)

Couverture : de Josh Kirby

Procrastination de Terry Pratchett, 3.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *