Projet Espoir de Daniel Piret

  • Projet Espoir :
    Cham fait partie des brigades chargées de faire le ménage aux alentours de la ville et a évité que les « mutants » ne s’attaquent aux hommes non contaminés par les effets de la radio-activité.
    Pourtant, une personne est sur le point de réussir l’exploit d’allier tous les mutants pour que soit renversée l’hégémonie des xx.
    Cham est envoyé en mission pour débarasser ses chefs de cette menace prise très au sérieux.
  • Le Crépuscule des Idoles :
    Lorsqu’il a son accident, les parents de Samuel pensent que le pire leur ait arrivé : il s’agit de leur enfant unique… Il se trompait lourdement car le médecin va leur apprendre que leur fils est réclamé par le super-ordinateur sans que qui que ce soit ne sache pourquoi.
    D’abord rétif à une telle demande, ils n’auront bientôt plus le choix, le super-calculateur montrant qu’il est capable de rendre impossible la vie aux habitants si sa demande n’était pas excaucée.
    La relation entre l’enfant et la machine se révèle être beaucoup plus complexe que prévue
  • Projet Espoir :
    Sur une Terre Post atomique, nous allons suivre le parcours de Cham, un soldat habitué à ne pas se poser de question et à se contenter de l’explication « basique » du monde communiquée par les dirigeants.
    Pourtant, les évènements vont l’amener à se poser de sérieuses questions et à travers son aventure, c’est tout l’espoir d’un peupl een un monde meilleur qui est revisité.
    L’auteur ne tombe pas dans la facilité en épargnant son « héros » et nous allons partager avec lui ses craintes et ses doutes.
    L’histoire est sombre mais est aussi un message d’espoir pourtant tempéré par une espèce de fatalisme latent.
  • Le Crépuscule des Idoles :
    Ce deuxième récit va nous permettre de plonger d’un monde fortement soumis au contrôle des machines à tel point que lorsqu’un calculateur demandera – sous peine de représaille – la présence d’un enfant dans le coma auprès de lui, il l’obtiendra de par une demande gouvernementale.
    La critique est vive vis-à-vis du contrôle de plus en plus accordé aux machines mais souligne le fait aussi que nous pourrions être dépassé sur le seul point qui nous différencie des machines, à savoir les sentiments et la volonté d’améliorer notre monde. Ce récit m’a moins intéressé que le précédent, l’histoire m’a moins parlé et surtout, je n’ai pas retrouvé cet élément qui m’avait titiller à la lecture du quatrième de couverture.
  • Une cité, seule survivante du cataclysme qui ravagea jadis la Terre. Des tours dans lesquelles résident ceux que l’on nomme les Maîtres, que nul n’a jamais vus. L’ordre règne grâce aux Brigades Noires qui éliminent les monstrueux mutants qui hantent les secteurs. CHAM, MAUD et LUSI sont chargés par les Maîtres d’éliminer celui qui se fait appeler le « Sacrificateur » et vont être entraînés, malgré eux, à aider à la réalisation du PROJET ESPOIR.

    Indispensables accessoires dans le dernier quart du XXème siècle, les ordinateurs avaient pris une importance de plus en plus grande. Des générations de spécialistes les avaient hissés au rang de dirigeants, voire de monarques. Ils avaient des milliers de serviteurs qui croyaient les diriger. On leur avait peu à peu abandonné la direction des états, on les avait isolés de la masse des humains, on leur avait bâti des temples, on leur rendait un véritable culte… Ils étaient devenus des Idoles. Alors, vint le temps du CREPUSCULE DES IDOLES…
    Black Coat Press Rivière Blanche (Septembre 2008)243 pages 17.00 € ISBN : 9781934543368 Couverture : Grillon

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *