Promise d’Ally Condle

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.7/10 (3 votes pris en compte)

Ce fut un immense plaisir de découvrir en avant-première ce premier tome d’une série vraiment très prometteuse. Commençons donc par les remerciements : aux éditions Gallimard. Cette lecture fut tout simplement un bonheur broché ! Évidemment, comme il s’agissait de la version non corrigée, il y avait quelques fautes, mais vraiment très peu et l’histoire était tellement accrochante qu’on y passe outre ! Cassia fait partie des héroïnes vraiment très attachantes : au début sa naïveté est énervante, mais quand elle se rend compte de la réalité du monde dans lequel elle grandit, on veut qu’elle réussisse à trouver ce quelle cherche. C’est-à-dire qu’elle puisse décider elle-même ce qu’elle veut faire dans sa vie et de sa vie, sans que la Société ne puisse tout manipuler. On s’attache autant à Xander, le Promis de Cassia qu’à Ky, celui qu’elle aime réellement. Au début, ce monde parait vraiment tout beau : chaque personne qui a choisi de ne pas être célibataire se voit remettre un/une Promis(e) avec qui il passera le restant de ces jours dès l’âge de ses 17 ans, le chômage n’existe pas puisque la Société donne un métier à chacun de ses citoyens, les maladies n’existent pas non plus, on meurt à l’âge de 80 ans entouré des personnes qui nous sont chères. L’espérance de vie a donc augmenté. Mais tout ceci n’est qu’apparence : on découvre au fur et à mesures les sombres secrets de cette Société, comme à quoi sert réellement la fameuse pilule rouge ou encore le fait d’être classé “Aberration” si on ne respecte pas les règles, même si ce n’est pas de notre faute.  Que va choisir Cassia ? Va-t-elle se battre ou rester docile avec la Société ? Nous en saurons plus dans le deuxième tome qui s’annonce très bouleversant. En attendant, les émotions de ce premier tome sont déjà très forte et c’est sûrement l’un des plus grands points forts de l’auteur : savoir faire ressentir tous les sentiments et toutes les émotions de tous ses personnages. Il n’y a pas de temps mort : d’un chapitre à l’autre, on apprend de nouvelles informations et des choses malheureuses pour Cassia se produisent. De quoi en demander plus ! Quel futur connaîtra Cassia ? Il y a tant de possibilité que pour connaître la réponse, il faut désespérément la suite. Promise c’est aussi plus qu’une histoire : la dystopie présente dans ce monde-là fait bousculer différentes questions qui peuvent s’appliquer dans notre monde entier… c’est aussi pourquoi Promise connaîtra un très grand succès. Je suis prête à le parier tout comme à parier que cette histoire va attirer le monde du cinéma. Nous verrons bien par la suite.

Note personnelle : Je ressors vraiment très ravie de cette lecture, j’ai passé un agréable moment en compagnie de Cassia, Xander et Ky. Je me retrouve attachée à l’héroïne, encore plus depuis ces mots magiques : “je ne peux pas exiger de lui ce que je ne fais pas moi-même”. Ce n’est pas un grand coup de coeur, mais un coup de coeur quand même. Vivement la suite !!! La poésie présente dans ce roman m’a réellement charmée. Je recommande et sans modérations. Merci, merci, merci pour cette avant-première !

Gallimard Jeunesse (7 avril 2011) – 416 pages – 9782070634385

Traduction : Vanessa Rubio-Barreau

Dans la Société, les Officiels décident. Qui aimer. Où travailler. Quand mourir.

Cassia a toujours cru en leurs choix. La voie toute tracée pour une longue vie, un travail adapté, un partenaire idéal. Aussi lorsque le visage de son meilleur ami, Xander, apparaît sur l’écran du couplage, Cassia sait avec certitude qu’elle lui était promise… jusqu’à ce qu’elle aperçoive un autre visage, le temps d’un flash, celui de Ky Markham, juste avant que l’écran ne devienne noir. Une erreur, lui dit-on. Pourtant, plus elle fait la connaissance de Ky plus Cassia est troublée, de plus en plus tiraillée, entre perfection et passion…

Promise d'Ally Condle, 9.7 out of 10 based on 3 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *