Rats (les) de James Herbert

Lorsque je me suis engagée dans la lecture de cette trilogie, j’ai voulu m’arrêter à la moitié du premier tome en me disans “Non, j’arrête, c’est l’horreur dans toute sa splendeur”. Mais l’auteur nous entraîne de plus en plus loin et l’on a envie d’en savoir plus, encore et encore. L’auteur dépeint les scènes avec force détails. La peur, l’hystérie individuelle et collective, le sang-froid de certains, la boucherie : tout y est. Même l’odeur transpire au travers des pages. Très bonne trilogie de science-fiction.

Longtemps pourchassés, les rats prennent aujourd’hui leur revanche…
Fleuve Noir Thriller Fantastique (Fin 2003)
Traduction : Jacqueline Huet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *