Recrues pour le Régent de Clark Darlton et K.H. Scheer

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Perry Rhodan n°036
Séquence :Cycle 2 – Atlan et Arkonis
Première partie :
Perry Rhodan a élaboré un plan pour provoquer la guerre entre les Arkonides et les Droufs, dans l’espoir d’affaiblir les deux parties, au bénéfice de la Terre. Le colonel Julian Tifflor passera pour un déserteur à la tête d’un groupe de Terriens dissidents. Il devra convaincre les Droufs que le Régent va les attaquer, et les inciter à agir les premiers.
Tifflor et son groupe de pseudo-dissidents s’emparent de l’Infante, une vieille frégate, et appareillent en direction de la zone d’interférence avec l’univers drouf. Rhodan avertit le Régent de cette «trahison». Il espère que le robot fera donner la chasser aux soi-disant déserteurs, accréditant l’histoire que ces derniers raconteront aux Droufs. Des navires arkonides attendent de pied ferme l’Infante devant la zone d’interférence, mais c’est finalement un navire drouf qui la découvre et l’emmène à travers les vortex.
Sur Siamed, le Conseil des Soixante-Six siège, et l’inquiétude règne : les vaisseaux arkonides ont fait mouvement dans la zone des vortex. Les Droufs sont persuadés qu’une attaque contre leur système se prépare, et que leur rythme temporel plus lent les handicapera dans les batailles à venir.
Tifflor prend contact avec les Droufs. Il tente de les convaincre que le Régent va les attaquer avec la bénédiction de la Terre. Son interlocuteur l’assure qu’ils ont déjà pris toutes les mesures pour repousser une invasion des croiseurs-robots arkonides, mais il demande aux Terriens d’assumer le commandement d’une de leurs escadres : leur rythme temporel plus rapide corrigera quelque peu le désavantage des Droufs. Tifflor est consterné par cette proposition, qu’il ne peut refuser. Il saborde l’Infante et embarque avec ses hommes à bord d’un vaisseau drouf.
Le Régent, plus que jamais convaincu de l’importance de la capture des déserteurs terriens, lance vingt mille croiseurs à travers les vortex. Tifflor et ses hommes vont se trouver en première ligne pour les affronter, avec sous leurs ordres quinze mille unités droufs. Grâce à leur aptitudes tactiques et à leur rythme temporel plus rapide que les Droufs, les Terriens mènent avec succès quelques attaques contre la flotte du Régent. Mais les Arkonides s’adaptent rapidement aux manŒuvres des Droufs, et rétablissent l’équilibre. Les pertes sont
énormes de part et d’autre.
Le navire-amiral drouf est gravement touché dans la bataille. Les hommes de Tifflor se regroupent à bord d’une chaloupe de sauvetage droufe équipée pour le vol linéaire. Grâce aux mutants, ils lisent dans l’esprit du pilote drouf les commandes à actionner pour diriger la chaloupe. Le commando parvient ainsi à rejoindre la base de Hadès.
La mission du colonel Tifflor s’achève sur un double succès : les Droufs comme le Régent ont perdu d’innombrables vaisseaux, et les Terriens sont en possession d’un navire à propulsion linéaire qu’ils pourront étudier.

Deuxième partie :
Conférence d’état-major réunissant Rhodan, Bull, Krest, et Atlan. Dans un an, le passage entre l’univers drouf et l’univers normal sera refermé. À ce moment, le Régent aura tout le loisir de se remettre à la recherche de la Terre. Pour anticiper cette menace, Rhodan décide d’en finir avec le Régent : soit le détruire, soit le désactiver au moyen d’un dispositif de sécurité dont Krest et Atlan présument l’existence. Le premier problème est d’arriver incognito sur Arkonis.
Le chemin passe par la planète Zalit, à 3 années-lumière d’Arkonis. Jeremy Toffner, agent de la Défense Solaire, y est en poste depuis trois ans sous l’identité de Garak, prospère organisateur de combats de fauves et de gladiateurs dans les arènes de Tagnor, la capitale planétaire. Rhodan lui demande de veiller à toute activité inhabituelle des Arkonides sur Zalit.
Quelques semaines plus tard, le gouvernement zalitain encourage l’engagement de volontaires dans la flotte arkonide. Et l’on murmure déjà que la conscription pourrait bientôt devenir forcée. Et en effet : l’amiral arkonide Calus de Monizèr débarque sur Zalit et entend activer les enrôlements, trop peu nombreux au goût du Régent.
Les messages de Jeremy Toffner confortent Rhodan dans son idée : gagner Arkonis sous l’identité de conscrits zalitains. Un groupe de 200 hommes est préparé : interventions chirurgicales et grimage, séances d’indoctrinateur, pour leur donner l’apparence et les onnaissances d’honnêtes Zalitains. Jeremy Toffner obtient d’un ami zalitain l’emplacement de cavernes entre Tagnor et la ville de Larg. Il y dispose une balise radio.
Le Drusus et la Californie débarquent les deux cents hommes et leur matériel dans la caverne. Grâce aux téléporteurs, le commando commence à s’installer dans les catacombes, sous les arènes de Tagnor.
Le sergent Roger Osega présente avec Calus une nette ressemblance physique. Les biologistes et les chirurgiens du groupe font du sergent une copie conforme de l’amiral. L’Émir et Tschubai le substituent ensuite à l’authentique Calus. Osega joue son rôle à merveille, prononçant les discours de propagande et appliquant les ordres du Régent, dont celui de faire passer tous les Zalitains devant un conseil de révision.
Des Terriens en profitent pour s’enrôler, et se mettent au travail. Des robots sont reprogrammés pour leur obéir, et André Lenoir prend les officiers arkonides sous son contrôle. Cela facilite l’incorporation de cent cinquante hommes du groupe, finalement rejoints par Rhodan, Bull et Atlan. Un groupe de 50 hommes reste à Tagnor, pour renforcer les positions terriennes et garder le contact avec Calus-Osega.

Fleuve Noir (1976)0.00 € – ISBN : 2-265-05689-8

Traduction :Jacqueline H. Osterrath
Couverture : Guy Roger
Titre originaux :

  • Schach dem Universum, Kurt Mahr, 1963 de K.-H. Scheer(anoriginal)
  • Rekruten für Arkon, Clark Darlton, 1963 de Clark Darlton(anoriginal2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *