Recyclage de Jean-Pierre Garen

un roman dans lequel les personnages sont placés dans une situation dramatique sur une planète hostile et lointaine… position dont ils sortent en dernière extrémité par un tour de passe-passe grace aux dons de télépathie du héros principal qui fait venir, sans surprise, les secours au moment opportun…

une histoire pauvrichonne et superficielle, ramassis de clichés et de lieux communs, dont le seul thème est l’illustration des stéréotypes simplistes suivants :
– les intellectuels bardés de diplômes sont imbus de leur supériorité, bornés dans leurs principes, persuadés de l’infaillibilité de leurs théories, et manquent de sens pratique
– les femmnes belles et incapables, se laissent aisément subjuguer par les beaux mâles et deviennent hystériques à la moindre contrariété
– les héros sans failles et désinteressés ont un tempérament volontaire, ils ont l’esprit d’équipe et sont efficaces sur tous les plans, se distinguant particulièrement dans les longues scènes de bagare qui ponctuent régulièrement le texte.

anecdotiquement on trouve en arrière plan des êtres extraterrestres, des allusions aux progrès scientifiques et aux androÏdes mais il y a une abscence totale de développements, de thèmes sous jacents et d’imaginaire…

bref à ne pas lire !

Fleuve Noir (1992)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *