Réfugiés du froid de Sylvie Kaufhold

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 7.0/10 (1 vote pris en compte)

Le monde tel qu’il existait a disparu, le froid s’est répandu partout dans le monde et les populations n’ont d’autres choix que de tenter de rejoindre la bulle de Sol qui est la seul permettant de survivre. Mais ce que nous fera découvrir Sylvie Kaufhold, c’est une ville réservée à des privilégiés, alors même que le gros de la population reste aux portes de la chaleur, employé jusqu’à ce que mort s’ensuive aux mines.

Le propre de notre civilisation est de croire ce qu’elle voit. Ce que nous ne voyons pas, n’existe pas.

Si vivre à l’extérieur de la bulle de Sol est pratiquement une garantie de mort à plus ou moins long terme, il ne faut pas croire que la vie à l’intérieur est plus glorieuse : dirigé par des prêtres et sous la direction d’un tyran, les jeunes filles sont vouées à chanter pour ne pas que la Cité ne tombe.

C’est dans cet univers qu’évolue Inok, obligé de quitter sa ville pour tenter de survivre.

Le livre de Sylvie va nous entraîner dans les affres de la migration climatique, une situation que nous pourrions bien connaître si notre respect de l’environnement ne s’améliore pas. Et le monde que nous propose Sylvie est encore bien plus inégal que notre monde actuel : les personnages ne sont pas tous égaux devant le froid et vont même devoir accepter une forme d’esclavagisme pour espérer survivre quelques temps de plus.

Cette vision pessimiste de l’avenir de l’humanité est largement accrue par le sort réservée à une partie de la famille d’Inok. Mais ce qui ressort aussi c’est cette capacité de l’Humanité à résister et à trouver des solutions. Alors, bien sûr, la fin semblera peut-être assez banale finalement pour de nombreux lecteurs mais l’essentiel est là. Une histoire de résistance, de combat pour offrir un monde meilleur aux suivants.

Un roman relativement court, qui vous entraînera dans une aventure rythmée !

Editions du 38 (Septembre 2018) – 248 pages – 16,00€ (5,99€ en numérique)

De dangereux changements climatiques ont profondément modifié la vie des habitants de l’Intérieur. Au cœur de l’hiver permanent, seule la cité bulle de Sol détient le secret de l’éternel printemps. Elle réserve cet incroyable privilège à une population d’élus, descendants des premiers bâtisseurs. Mais tout manquement aux règles édictées par les conseillers et les prêtres conduit au bannissement. Et la première règle est d’ignorer les souffrances des exclus, de ceux qui, exilés des territoires glacés, sont condamnés à choisir entre la mort par le froid ou le supplice des mines de pierre noire. Au sein de la cité comme dans les rangs des exclus, la colère gronde.

Marqué par la mort des siens, Inok n’a plus rien à perdre. Il décide de tout faire pour percer le secret du printemps et détruire l’ordre établi par les maîtres de Sol.

Habituée des mondes imaginaires, l’auteur d’Allia ou encore des Voleurs de lumière nous entraîne avec Sol dans un univers en mutation, miroir inquiétant de notre société égoïste.

Réfugiés du froid de Sylvie Kaufhold, 7.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *