Reminiscence 2012 de Laurent Kloetzer

52716L’histoire se déroule en 2012, où une étrange maladie frappe la jeunesse. Près de 90% meurt avant ses 15 ans. Le seul moyen de prolonger sa vie est de prendre une drogue fabriquée par CBM. La contrepartie est que l’on est drogué et la particularité des drogués est d’avoir les yeux argentés. Les jeunes se sont regroupés à l’extérieur des villes : on les appelle les sauvages. Ils commettent divers larcins de façon à survivre et à réussir à se payer la drogue vitale. C’est dans ce monde, Monsieur K. est un ARP2 (Agent de Recherche sur le Personnel) pour CBM. Au cours d’une de ses missions, il rencontre Alex, un jeune bizarre qui donne l’impression de l’avoir toujours connu et qui est d’une violence et d’une rapidité étonnante. Alex va suivre Monsieur K. dans douze enquêtes qui vont permettre à K. de se (re-) trouver car il sent bien que quelque chose cherche à faire surface dans son esprit. Il n’est pas tout à fait à sa place. Ses enquêtes vont l’emmener au cŒur de l’univers des sauvages, des sauvages aux personnalités excentriques.

Cette Œuvre, qui est une série de nouvelles reliées par les personnages de Monsieur K. et d’Alex, nous entraîne dans un monde étrange et inquiétant. Ces jeunes qui meurent par millions et qui dépendent entièrement d’une entreprise pour prolonger leur vie mais aussi pour éventuellement trouver un vaccin à cette terrible maladie, ne manquent pas d’émouvoir par leur fatalisme. Les nouvelles sont très bien écrites et très agréables à lire. Un petit reproche : la fin est un peu décevante, le subterfuge avancé est un peu « léger ».

Multivers Editions (Juillet 2015) – Science-Fiction – 363 pages – 3,99€

2012 — La ville s’étend à perte de vue.

Une maladie incurable s’en prend aux enfants du monde entier, les fauchant à l’adolescence et laissant les adultes impuissants. La jeunesse devient sauvage, zone dans les rues et retarde les effets du virus grâce à l’acide, qui décape le cerveau et donne les yeux argentés.
C’est dans ce monde pas drôle que Monsieur K. tente de survivre et de garder un peu d’integrite morale ; pas facile quand on est flic privé au service de la multinationale qui fabrique l’acide.
Mais un jour, Alex débarque dans sa vie, et cet adolescent bizarre semble tout savoir de lui. Alors les ennuis vont vraiment commencer pour Monsieur K : ce n’est pas conseillé de fourrer son nez dans les affaires louches des corporations…

Nestiveqnen (2002) pages ()

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *