Retraite maudite (La) de Stephen R. Donaldson

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Les Chroniques de Thomas Covenant – Tome 2

Après la récupération du baton de la loi, Thomas Covenant se retrouve projeté dans son monde, et se réveille au pied de la voiture de police qui – si vous avez bonne mémoire – roulait vers lui quand il a basculé de monde.
De retour donc dans son monde, il se retrouvera à l’hopital pendant quelques temps, retrouvant par la même occasion le rejet dont il est victime du fait de sa leprosite.
Après être retourné chez lui, il sera replongé dans le Fief, appelé par les Seigneurs qui ont besoin de lui pour vaincre le Rogue.
Toujours distant et refusant de croire à la réalité du Fief, sa conscience sera mise à rude épreuve entre les remords de son précédent séjour et l’arrivée d’un autre homme de son monde.

Quand on pense que la première édition a souffert d’une mauvaise traduction, on remercie vivement Le Pré au Clercs et Isabelle Troin de nous offrir une deuxième chance de découvrir cette oeuvre.
Car, s’il semble clair que l’on est été rapidement lassé par l’attitude agressive et négative de Thomas Covenant, on se rend compte ici que l’auteur a fait le choix de lui rendre la tâche encore plus difficile.
En effet, l’intervention de la fille de la femme qu’il avait violé lors sa première visite va rendre son refus d’aider plus difficile, la culpabilité faisant surface.
Le deuxième « terrien » est quant à lui l’exact opposé de notre anti-heros, un ancien aveugle bien décidé à défendre jusqu’au bout le fief… Mais est-il encore temps ?
Un écrit qui reste rythmé et agréable à lire.

Le Pré-aux-Clercs (Novembre 2011) – 1272 pages – 29.90€ – 9782842284817
Couverture : Elodie Saracco

Traduction : Isabelle Troin
Titres Originaux : The Chronicles of Thomas Covenant : The Unbeliever – Book one – Lord Foul’s Bane (1977) /  The Chronicles of Thomas Covenant : The Unbeliever – Book two – The Illearth War (1977) / The Chronicles of Thomas Covenant : The Unbeliever – Book three – The Power That Preserves (1977)

Pour avoir mystérieusement contracte la lèpre, l’écrivain a succès Thomas Covenant est mis à l’écart par les habitants de sa petite ville, puis abandonné par les siens.
Alors qu’il croit mourir, il se retrouve projeté dans le Fief, un univers fantastique plongé dans le chaos. La population de cette contrée étrange le considère comme un héros détenteur d’un pouvoir incommensurable qui, à lui seul, pourrait briser la malédiction du Rogue. Mais Thomas Covenant n’est pas davantage préparé à mener une existence de paria qu’il ne l’est à devenir le sauveur d’un monde dont il ignore tout.
Une écriture poétique, des dialogues efficaces et une étude psychologique fouillée des personnages font de cette série un monument du genre. « Avec ces sombres chroniques, Stephen R. Donaldson s’est imposé comme un auteur majeur de la fantasy contemporaine » – Jacques Baudou, Le Monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *