Ring de Koji Suzuki

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Ring 1

Tout commence un 5 septembre dans un quartier de Yokohama… Satoko Oishi, une lycéenne qui travail dur pour son examen d’entrée à l’université, décide de prendre une pose dans son travail. Son coeur commence à s’emballer sans qu’elle puisse en trouver la raison et elle a énormément soif… Elle commence à paniquer, jamais elle ne s’est sentie aussi mal et elle ressent une présence immatérielle qui l’affolle. Dans sa peur-panique, elle parvient à se souvenir de cette vidéo qu’elle a vu avec ses amis une semaine auparavant mais ça ne peut pas être réel…

A peu près au même moment, un jeune motocycliste tombe de son deux roues sur un taxi… Le chauffeur ne pourra que constater le décès du jeune homme, le visage marqué par l’étonnement : le fait qu’il est voulu arracher son casque avant de mourir ne cesse de surprendre le chauffeur…

Kazayuki Asakawa est un journaliste chez M et quand il prendra le taxi qui avait vu le motocycliste tomber, il fera rapidement le rapprochement avec sa nièce, morte le même jour à la même heure ; des recherches un peu plus pousser lui feront découvrir que deux autres jeunes ont trouvé la mort ce soir-là dans d’étranges conditions. Après quelques recherches il trouvera une cassette qu’il regardera : il sera frappé par l’avertissement : « Ceux qui regardent ces images sont condamnés à mourir dans une semaine, exactement à la même heure… »

Cela lui semblerait drôle s’il n’y avait pas déjà eu quatre morts…

Un thriller impressionnant et épatant : je comprends sans problème le succès qu’il a eu… L’intrigue est très bien menée et les personnages sont obligés de faire une course contre la mort qui vont les emmener toujours plus profondément dans l’étrange et le surnaturel : quoi de plus original que d’avoir créé un « virus » qui se propage via une cassette vidéo ? Le tout étant de savoir s’il est possible d’enrayer la terrible malédiction qui pèse sur Kazayuki et son ami Ryuji… (d’ailleurs ne lisez pas tout de suite le résumé de double hélice, vous risqueriez d’avoir des infos ;-)). A découvrir absolument, c’est une preuve de l’existence d’une littérature fantastique japonaise propre à faire palir les plus grand nom de la terreur…


Fleuve Noir n°9273 Thriller Fantastique (Septembre 2003)308 pages 6.00 € ISBN : 2-265-07722-4
Traduction : Annick Laurent
Titre Original : Ring (1991)

Couverture : d’Ando Takeshi et Tominaga Akemi / Robot
Avis Ciné : En fait, c’est là que ça se gâte… Beaucoup m’ont dit que ce film était très bien fait et avec une bonne intrigue et j’avoue avoir été beaucoup influencé pour voir cette adaptation (depuis le film japonais et pas le livre). Bah, je suis vraiment désolé mais c’est raté à plus d’un niveau : tout d’abord, les personnages ne sont absolument respectées ; que l’on remplace LE journaliste par LA journaliste passe encore mais que l’enfant dudit journaliste pressente la présence et la volonté de l’esprit ou bien que le meilleur ami du journaliste devienne dans le film l’ex-mari de la journaliste gâche un peu… Sans oublier qu’on explique ni le pourquoi ni le comment de cette cassette : on me dira faut attendre la suite, ce sera expliqué… D’accord mais dans le livre il existe une suite et l’histoire de la malédiction est bien expliqué !!

On m’aura compris, je n’ai pas apprécié le film (comme souvent quand on a lu le livre…) bien qu’il faille quand même attiré l’attention sur le fait que les acteurs ne sont pas connus et qu’il n’y a pas eu surcharge d’effets spéciaux comme l’a souligné Morcar sur le forum…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *