Rouge est l’Océan de Cat Hellisen

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

rougeestlocean “Rouge est l’Océan” est un roman écrit à la première personne du singulier, qui nous immerge de suite dans un univers très plaisant.
Un univers totalement nouveau, intangible, sulfureux, sensuel, où Lamias, vampires et autres créatures fantastiques évoluent. J’avoue que je ne m’y attendais pas du tout et j’ai été agréablement surprise.

 

Le destin de l’héroïne, Felicita, est très touchant. Lamia Supérior, élevée avec une cuillère d’argent dans la bouche, elle va pourtant fuir son confort afin d’éviter un mariage arrangé par son grand frère, tyranique.
Félicita va devoir survivre au milieu des Lamias Inferior et passer inaperçue. Elle est courageuse et respectueuse de l’autre, c’est sans doute ce qui la sauvera.
Une aventure qui la fera grandir, évoluer et voir sa société avec un oeil nouveau.

 

Ce fut une lecture agréable dont j’ai adoré l’univers. Félicita rencontre des personnages très intéressants qui, même s’ils sont secondaires, prennent leur place dans le récit et révèlent leur importance progressivement. J’ai particulièrement apprécié le charmant Jannik, un vampire qu’elle rencontre par hasard au début du roman.
Il y a quelques retournements de situation non négligeables et qui ont su me surprendre ; d’ailleurs, en règle générale : c’est un roman surprenant.
Tout cela mène vers un final épique où Félicita se révèle autant qu’elle souffre. Bref, une héroïne qui ne devrait pas vous laisser de marbre.

 

Pour conclure, “Rouge est l’Océan” de Cat Hellisen est un roman à l’univers surprenant, intangible, sensuel, un vrai voyage dans l’ailleurs. Félicita, l’héroïne, est touchante, attachante, fait preuve de force, de courage et d’énormément de respect contrairement aux membres de sa famille. C’est une aventure pour son destin que j’ai adoré découvrir (^-^)

 

La Martinière jeunesse (janvier 2013) – 327 pages – 14€90 – ISBN : 9782732454191

 À Pelimburg, au bord de l’océan, le pouvoir est détenu par ceux qui maîtrisent la magie, les Lamias. Les autres, les Hobs, doivent se contenter des bas fonds.          
 Quand Ilven, sa meilleure amie, se jette du haut d’une falaise pour échapper à un mariage arrangé, Felicita, elle aussi promise à un homme qu’elle n’aime pas, renonce à ses privilèges et quitte sa prison dorée en faisant croire à sa mort. La voici seule dans la vieille ville, parmi les Hobs, obligée de cacher son identité.          
 Mais suffit-il de quitter sa famille, de rejeter les siens pour être une personne neuve ? Peut-on effacer en quelques jours les habitudes et les sentiments appris pendant l’enfance ?              
 Le vent de la révolte souffle sur la ville. Malédictions, manipulations, désir, sacrifices, trahisons… C’est au cœur de la tourmente que Félicia devra trouver sa voie. Elle qui n’est plus tout à fait Lammer, et ne sera jamais tout à fait Hob…”

Traduction : Maïca Sanconie

Couverture : Hubert Van Rie

Titre VO : When the Sea is Rising Red (2012)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *