Rouge Vertical Pierre Leaute

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Les temps assassins – Tome 1

Les Temps assassins vont vous plonger dans une aventure qui vous fera traverser une histoire revisitée avec beaucoup de talent.

Tout commence au début du XXème siècle, nous sommes sur un bateau avec un magicien qui annonce faire disparaître le bateau dans son intégralité… Ce qu’il réussit !

Bon arrière, nous voici retourné au XVIIème siècle, en compagnie de Charlotte Backson, jeune fille orpheline qui subira par voie de conséquent la vie dans un couvent. Mais cette situation ne va pas lui convenir, et l’amour d’un prêtre lui permettra de quitter cet enfermement pour une vie qui la fera chuter rapidement du mauvais côté.

Charlotte va se retrouver au coeur d’une aventure qui la fera voyager dans le temps, et avec énormément de talent, Pierre Leauté va jouer avec cette histoire que nous connaissons ou que nous croyons connaître.

Le point de pivot est Charlotte, une Charlotte immortelle et qui devra faire des choix importants tout au long de cette immortalité… D’autant plus qu’elle n’hésite pas une seconde à prendre des décisions définitives pour atteindre ses objectifs. Et cette immortalité, elle n’est pas la seule à la vivre, deux clans s’affrontent et espèrent attirer la jeune femme dans leurs rets.

L’histoire doit passionner Pierre, c’est certain au vu de certains détails apportés dans le roman. Un récit donc qui va vite mais plus que plaisant à lire.

J’ai de mon côté eu la version électronique mais ai eu l’occasion de voir “l’objet” papier et je dois avouer qu’il m’a fait plus que forte impression par sa qualité…

 

 

Le Peuple de Mü (Septembre 2016) – 400 pages – 25,00€ – 9791092961577

La mort vous libère de tout.
Sauf de vos démons intérieurs.
Après une vie de trahisons, d’aventures et de défis, les flammes de l’enfer lui sont interdites.
Condamnée à errer sur Terre, Charlotte Backson va réapprendre son humanité et laisser derrière elle sa dernière incarnation, Milady de Winter.

Du moins, c’est ce qu’elle croit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *