Sabre de Sang de Thomas Geha

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

Tiric Sherna fait partie d’un peuple qui se voit soumis par un ennemi bien plus fort. Réduit à l’état d’esclave, il sera mis au service d’une des prétendantes à la succession de la plus haute instance dirigeante de ses ennemis. Bien décidé à ne pas se laisser faire, Tiric va préparer sa vengeance et tout faire pour participer au “retour” de son peuple.

Ce livre axe totalement l’histoire sur le personnage de Tiric Sherna, un héros d’un peuple vaincu et réduit en esclavage. La haine qu’il ressent et la vengeance qu’il tient à assouvir vont le conduire au centre des intrigues de Lazpoa.
Au cours de sa captivité, il va se lier d’amitié pour un de ces comparses mais aussi avec des personnes qu’il n’aurait jamais soupçonnées.
Ce livre est la première partie d’un dyptique et je suis bien curieux de savoir si ce deuxième opus nous verra rencontrer un personnage de l’autre côté de la guerre.
Pour un livre traitant d’un sujet comme la réduction en esclavage de tout un peuple, je m’attendais à bien plus de violence et de scènes de combat mais Thomas a préféré axé l’histoire sur la relation d’une part entre Tiric et sa “maîtresse” mais aussi entre Tiric et d’autres personnes dans des situations plus ou moins mortelles.


Critic (Novembre 2009)248 pages 18.00 € ISBN : 9782953499803

Couverture : Catherine Le Carrer

Un sabre maudit forge le sang…
Un homme assoiffé de vengeance…
Leur rencontre était inévitable.
Mon nom est Tiric Sherna. J’ai survécu à la guerre. Mais la défaite que vient de subir mon peuple, les shaos, me laisse un sale goût dans la bouche, comme une envie de vengenace.
Les quivhviens – des reptiliens belliqueux – nous ont massacré ou pire encore, réduit en esclavage. Une caravane nous convoie vers Ferza, la capitale de l’Empire qivhivien. Là-bas, dans ce nid de vipères, les plus forts d’entre-nous seront destinés aux arènes, spectacles dont sont si friands ces satanés serpents. Autant dire que je suis voué à une mort certaine…
Mais je suis un shao ! Et un jour viendra, je le jure, où nous nous relèverons et vaincrons l’ennemi. Oui, un jour, j’aurai ma revanche !

Sabre de Sang de Thomas Geha, 9.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *