Salade d’Ortiz de Ange

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 7.0/10 (2 votes pris en compte)

Tibill le Lilling 1

Tibill, un jeune magicien se voit «expulsé » de son village suite à l’erreur de trop lors de l’attaque par les Cerfélans.
Le seul moyen pour pouvoir espérer revenir un jour est de sauver le monde mais ce n’est pas en se faisant piéger et réduire en esclavage dès les premiers jours de son voyage qu’il va y arriver !

Allan : c’est tout à fait le genre de Bande-Dessinée que j’apprécie de lire, car mêlant un scenario sympathique à un dessin agréable, tout en couleur en forme. Ce premier opus est fortement centré sur le personnage de Tibill et notamment sur sa propension à attirer ou provoquer la poisse, tout dépend de la façon dont on voit les choses.
Le scenario est d’Ange, à qui l’on doit entre autres les cycles de Tanjor.
La collaboration entre les membres de cette charmante équipe se poursuivra je l’espère pour poursuivre les aventures de notre malheureux jeune magicien.

Loargann :

Cela commence sur un schéma narratif classique et simple: le héro est banni et doit s’acquitter d’exploits extraordinaires pour être pardonné.
J’ai eu un peu peur au début et n’ai pas pu m’empêcher de faire un rapprochement avec le seigneur des anneaux : un personnage central très naïf qui se retrouve expulsé de son village et qui doit purement et simplement sauver le monde…
Mais, bien vite, on se prend à l’histoire. Les événements s’enchaînent rapidement.
Les dialogues sont parfois confus, un peu hésitants mais cela est compensé par des décors riches, truffés de détails et soignés.

On se ballade dans un univers où se côtoie géants, personnes de petite taille (dont la race Lilling), insectes ou autres bestioles plus fantasmagoriques les uns que les autres.

On regretterait presque de ne pas avoir plus d’informations sur les autres races présentes dans le paysage (comme les sensuelles femmes montagnes).

Le tome 2 est amorcé quelques pages avant la fin, on s’y prépare mais c’est ce qui fait aussi qu’on veut la suite. Comme si le tome 1 n’était qu’une mise en bouche.

Il était une fois un pays immense et magnifique. Là, vivaient des créatures de toutes tailles : des géants qui faisaient trembler le ciel, des minuscules insectes dotés d’esprit et de sens et des gens moyens aussi, avec leurs espoirs, leurs douleurs et leurs rêves… et puis dans un petit village, vivait un Lilling nommé Tibill.
Sans le vouloir, Tibill cause un véritable désastre chez les siens… qui le condamne à l’exil. Il part donc, seul sur les routes, vers l’incertitude et l’aventure… Il ne peut revenir chez lui, déclare la Loi des Lillings, que s’ils sauve le monde.
Mais pourra-t-il se sauver lui-même ?

Soleil Production (Mars 2010)48 pages 9.99 € ISBN : 9782302006355 Couverture : Cagniat

Salade d’Ortiz de Ange, 7.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *