Second Empire (Le) de Paul Kearney

Les Monarchies divines 4

“«les guerres de fer» se finissaient en pleine action, nous donnant l’impression de n’être que la première partie d’un roman. «le second empire» en est la deuxième partie. Tous les thèmes du précédant roman sont repris comme la lutte inégale entre Corfe et les medruks. Les combats et les intrigues sont toujours autant réalistes. La fin peut surprendre un peu mais reste dans la droite ligne des thèmes développés par Paul Kearney. La saga aurait pu se finir là sauf qu’il reste encore un petit (gros) détail à régler. Tout ceci sera sûrement développé dans le cinquième (et dernier) volume de cette saga passionnante.


Le monde, plus que jamais, est en guerre : Richard Hawkwood a survécu à son périple vers l’Ouest, mais la présence maléfique tapie dans les soutes de son navire se déploie désormais à travers la Normannie tout entière. Alors que le roi Abeleyn, revenu d’entre les morts, tente de reprendre le contrôle de son royaume dévasté, le général Corfe, commandant des armées de Torunnie, livre au cruel envahisseur Medruk ce qui pourrait bien être son dernier combat.
Points Fantasy (Décembre 2007 )382 pages 7.50 € ISBN : 9782757805015
Traduction : Marie-Claude Elsen
Couverture : Benjamin Carre
Du Rocher 279 pages 19.90 € ISBN : 9782268059716
QuatrièmeL’hiver, cruel et sinistre, s’est abattu sur le monde, comme si le printemps ne devait plus jamais revenir.
Les prophéties d’Honorius, jadis rejetées comme divagations d’un ermite dément, semblent se concrétiser. L’Eglise ramusienne étend sa mainmise sur l’ensemble de la Normannie. Mais dans les rangs mêmes de la hiérarchie ecclésiastique, certains commencent à douter de l’aspect moral de sa cause… Pendant ce temps, à l’est, la dernière armée de Torunnie campe devant les murs de sa capitale. A l’ouest, le roi Abeleyn s’efforce de garder la main sur son royaume rebelle et en ruine.
La guerre contre les Medruks poursuit son cours impitoyable et sanguinaire. Enfin, revenu de son interminable voyage, le Balbuzard Gabrionien vient de jeter l’ancre dans le port de la vieille Abrusio. De la fière expédition n’ont survécu qu’une poignée de malins en état de choc, mais ils ne rentrent pas seuls : des confins de l’Ouest, une chose les a accompagnés dans la cale du navire… Fresque épique en cinq volumes, écrite d’une plume particulièrement raffinée, ” Les Monarchies divines ” raviront tous les amateurs d’une fantasy mature, puissante et ténébreuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *