Secret de T

Quand une nouvelle voisine vient s’installer à côté de chez lui, xx va tenter de l’ignorer mais sa personnalité particulière va changer la donne et faire d’eux de très bon amis.

J’ai hésité à mettre une chronique en ligne concernant ce titre car contrairement à ce que pourrait laisser penser l’affiche du film, et par la même celle du roman, le Secret de Terabithia est tout sauf une Œuvre du domaine SFFF (Science-Fiction, Fantastique, Fantasy) : cela n’enlève en rien la qualité de l’Œuvre, mais Terabithia, le monde créé par les deux enfants, n’est qu’un jeu auquel ils ne donnent aucune réalité (comme cela est le cas par exemple dans l’Histoire sans Fin)… Le secret de Terabithia reste pourtant une formidable histoire d’amitié !

Quand une nouvelle voisine vient s’installer à côté de chez lui, xx va tenter de l’ignorer mais sa personnalité particulière va changer la donne et faire d’eux de très bon amis.

Jess a un rêve : devenir le plus grand sprinter du collège. A la rentrée des classes, une nouvelle élève, Leslie, le bat à la course. Plutôt que d’en ressentir de la colère, Jess est intrigué par cette fille pas comme les autres, qui semble ne pas craindre les plus grands, et assume sa marginalité. Très vite, ils deviennent amis, et s’inventent un royaume imaginaire dans la forêt : le royaume de Térabithia, dont ils sont le roi et la reine.
Le Livre de poche Jeunesse (Mars 2008)189 pages 4.90 € ISBN : 9782013225854 Titre Original : Bridge to Terabithia (1977)

Hachette Jeunesse 2007190 pages 10.00 € ISBN : 9782012014275
QuatrièmeJess, élève de CM2, a un rêve : devenir le plus grand sprinter du collège ! Mais à la rentrée des classes, une nouvelle élève, Leslie, le bat à la course ! Plutôt que d’en être jaloux, Jess est intrigué par cette fille pas comme les autres qui n’a pas peur des grands. Très vite, ils deviennent amis, et s’inventent un royaume imaginaire, caché dans la forêt : le royaume de Térabithia. Leslie et Jess deviennent alors le roi et la reine d’un univers parallèle peuplé de créatures aussi fantastiques que terrifiantes…

Laisser un commentaire