Serpentine de Mélanie Fazi

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (2 votes pris en compte)

Serpentine : Quand Joseph pousse la porte de la boutique de tatouage Serpentine, il sait très bien à quoi s’attendre ; il a été envoyé par un autre tatoueur, faisant partie d’un même cercle…

Elegie : Deborah a perdu ses deux jumeaux, Adam et Anna, enlevés deux ans plus tôt… Pour ne rien arranger, son mari est devenu alcoolique… Pourtant, Déborah croit savoir ce qu’ils sont devenus …

Nous reprendrons la route : Quand on part en voyage en car et qu’on se retrouve coincé sur une aire d’autoroute, sans un hôtel où dormir, il est indispensable de prévoir du café en attendant le prochain passage… Pour patienter, rien ne vaut la rencontre d’une jeune fille, même si elle est étrange…

Rêves de cendre : une petite fille est persuadé qu’un oiseau de feu se cache et n’attend qu’un signe pour la rejoindre…

Matilda : Matilda et son groupe se sont réunis pour un concert unique et elle est là, à attendre l’apparition, devant la scène…

Mémoire des herbes aromatiques : Quand Ulysse rentre dans ce restaurant grec, il ne se doutait absolument pas que la patronne en serait Circé…

Petit théâtre de rame : Voyage dans le métro à travers une série de clichés (NDW : dans le sens photographique, bien sûr)… Et pourtant, de bien étranges choses pourraient s’y produire…

Le Faiseur de pluie : Noël et Ingrid, deux cousins, passent leurs vacances dans la maison de leur grand mère (décédée). Le temps est exécrable et les deux enfants en viennent à imaginer le Faiseur de Pluie.

Le Passeur : Devenu insomniaque, peut-être pour avoir refusé de vivre le jour au milieu d’une foule fatiguante, Anton va tout faire pour essayer d’oublier la voix de sa muse, Repecca, pour pouvoir avoir à nouveau une vie normale.

Ghost Town Blues : Copeland Falls est une ville fantôme, perdu entre ailleurs et nulle part ; elle apparaît comme une oasis au milieu du désert et pourtant Noah Weiland aurait du voir que quelque chose clochait…

ALLAN
A travers ces dix nouvelles, nous verrons la mort, mais pas la mort commune, pas celle de tous les jours, non ce n’est pas cela que nous présente Mélanie Fazi…
Elle nous présente une mort qui surprend, qui dérange et qui nous prend au ventre… Vous vous croyez vivant ? Et si vous étiez déjà passé de l’autre côté comme cet homme dans Nous reprendrons la route ?
Votre artiste revient sur scène mais quel est son but après tant d’absence ??
Toujours dans ces nouvelles la mort rôde, elle vous cherche et vous ne la voyez pas…
Le mérite et le grand talent de Mélanie tient à son aptitude à nous surprendre. Loin des clichés, elle démarre d’une situation, d’un lieu que tout le monde connaît pour nous guider progressivement sur des petits sentiers qui vont nous faire découvrir un nouveau visage de la mort…
Les personnages sont Monsieur et Madame Toutlemonde et c’est peut-être ça qui est le plus inquiétant… Votre commerçant, le clochard a qui vous avez refusé l’aumône ou même votre enfant, toutes ces personnes peuvent vous faire tomber dans la faille qui vous fera basculer de vie à trépas…
Une auteure à suivre !!!

ETIENNE

Profitons de la parution en poche du recueil (Folio 2010) pour le remettre à l’affiche.

Pas vraiment un recueil d’histoires burlesques qui se terminent en éclats de rire, Mélanie Fazi a réuni ici des écrits sombres. Pas toujours des histoires très originales, pas toujours des dénouements très surprenants mais surtout un style de narration qui sonne juste, qui rend les histoires vraisemblables. Quelques coups de coeur de ma part pour la mémoire des herbes aromatiques et le petit théatre de rame qui sont à mon avis au dessus en regroupant originalité, fin et style. A noter un Grand Prix de l’Imaginaire – catégorie nouvelles en 2005 pour Serpentine.

Folio SF (Mars 2010) – 308 pages – 7.10€ – 9782070398928

Une boutique de tatouage où l’on emploie des encres un peu spéciales.
Une aire d’autoroute qui devient un refuge à la nuit tombée. Une ligne de métro où l’on fait d’étranges rencontres. Un restaurant grec dont la patronne se nomme Circé. Une maison italienne où deux enfants croisent un esprit familier… Tels sont les décors du quotidien où prennent racine ces dix histoires. Dix étapes, et autant de façades rassurantes au premier abord… mais qui s’ouvrent bientôt sur des zones troubles.
Car les lieux les plus familiers dissimulent souvent des failles, écho de ces fêlures que l’on porte en soi. Il suffit de si peu, parfois, pour que tout bascule… Serpentine est le premier recueil de nouvelles de Mélanie Fazi et la place d’emblée parmi les grandes voix du fantastique contemporain. Il a reçu le Grand Prix de l’Imaginaire en 2005.

Bragelonne (Février 2008) – 317 pages – 15.00€ – 9782352941507

Une aire d’autoroute qui devient un refuge à la nuit tombée.
Une ligne de métro où l’on fait d’étranges rencontres. Un restaurant grec dont la patronne se nomme Circé. Une maison italienne où deux enfants croisent un esprit familier. Tels sont les décors du quotidien où prennent racine ces dix histoires. Dix étapes, et autant de façades rassurantes au premier abord… mais qui s’ouvrent bientôt sur des zones troubles. Car les lieux les plus familiers dissimulent souvent des failles, écho de ces fêlures que l’on porte en soi.
Il suffit de si peu, parfois, pour que tout bascule.

Oxymore Epreuves (Janvier 2004)278 pages 13.80 € ISBN : 2-913-93935-X Couverture : Jean-Marc Rulier

Une boutique de tatouage où l’on emploie des encres un peu spéciales.
Une aire d’autoroute qui devient un refuge à la nuit tombée.
Une ligne de métro où l’on fait d’étranges rencontres.
Un restaurant grec dont la patronne se nomme Circé.
Une maison italienne où deux enfants croisent un esprit familier…
Tels sont les décors du quotidien où prennent racine ces dix nouvelles. Dix étapes, et autant de façades rassurantes au premier abord… mais qui s’ouvrent bientôt sur des zones plus troubles.
Car les lieux les plus familiers dissimulent souvent des failles, écho de ces fêlures que l’on porte en soi.
Il suffit de si peu, parfois, pour que tout bascule…
A vingt-sept ans à peine, Mélanie Fazi est l’une des voix à parler le plus haut et clair dans le paysage Fantastique francophone. Avec, dès ses premiers pas, une cadence et une identité marquée, elle a imposé un style protéiforme qui ne cesse de surprendre le lecteur par sa véracité. Prix Merlin 2002, auteure d’un roman de Fantastique en 2003, elle nous livre ici son premier recueil de nouvelles.

Serpentine de Mélanie Fazi, 9.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *