Servir froid de Joe Abercrombie

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 9.0/10 (1 vote pris en compte)

9782352946373FSMonza Murcatto est la plus redoutée des mercenaires de Styrgie. Avec son frère, elle a vendu son épée et son armée au grand-duc Orso dans sa quête du pouvoir absolu.

Alors qu’elle revient d’une bataille ou la victoire était au rendez-vous, une nouvelle fois pourrait-on dire, elle se se rend directement chez son employeur. Rapidement, elle se sent en danger, il semble que le grand-duc Orso s’inquiète de la notoriété de plus en plus grande de son employée et en prend ombrage. Alors qu’elle assure qu’elle n’a aucune vue politique, son frère est tué et elle-même est jetée du haut de la montagne et laissée pour morte.

Annihilée physiquement, la jeune femme va décider de faire payer les 7 hommes qu’elle juge responsable de la mort de son frère. La compagnie qu’elle va réunir autour d’elle est aussi hétéroclite qu’improbable.

Elle enroula ses doigts sur la poignée froide, sensation nouvelle dans sa main gauche, et fit glisser quelques centimètres de métal hors du fourreau. Elle brillait vivement à la lumière de la lampe. Le bon acier plie, mais jamais ne rompt. Le bon acier et toujours affûté et prêt à l’emploi. Le bon acier ne ressent ni pitié ni douleur, et surtout, jamais de remords.

Servir froid va nous plonger dans la vengeance d’une jeune femme trahie par les personnes qu’elle employait et en qui elle avait le plus confiance. Cette vengeance, servie froid, sera implacable et les personnes dont elle s’entourera pour réaliser cette vengeance sont riches en couleur. Le premier est un barbare venu du nord qui a décidé de se racheter une conscience après toutes les violences dont il s’est rendu coupable. Malheureusement, le vieil adage « Chassez le naturel, il revient au galop » semble s’appliquer à nombre de situations. Le second est un maître empoisonneur, imbue de sa personne et perfide à souhait, l’intérêt de l’homme, accompagnée de son élève, n’est que financier. Le troisième est un ancien détenu obsédé par les nombres, personnage étrange lui aussi que nous avons du mal à suivre et qui s’est retrouvé mêlé à l’aventure sans raison personnelle. D’autres se joindront à cette étrange équipage.

Le livre est violent, très violent et aussi très noir. Nous ressortons qu’avec peu d’espoirs quant à la capacité à l’homme à sortir de sa violence quotidienne. La fin est particulièrement cruelle mais tellement évidente au vu des indices disséminés tout au long du roman.

Et si on rajoute à cela que le grand Georges R.R. Martin le recommande, je ne vois pas ce qui ferait que vous ne vous y intéressiez pas 😉

Bragelonne (Juin 2013) – 666 pages – 30,00€ – 9782352946373

Traduction : Juliette Parichet
Titre Original : Best Served Cold
Couverture : Didier Graffet

C’est le printemps en Stryie. Et avec le printemps, vient la guerre. 

La guerre est un enfer, mais c’ets aussiun gagne-pain pour certains, comme Monza Murcatto, la plus célèbre et redoutée des merceneaires au service du grand-duc Orso. Ses victoires l’ont rendue très populaire… trop, même, au goût de ses employeurs. Trahie, jetée du haut d’une montagne et laissée pour morte. Monza se voit offrir en guise de récompense un corps brisé et une insatiable soif de vengeance.

Elle aura pour alliés un soûlard des moins fiables, le plus fourbe des empoisonneurs, un meurtirer obsédé par les nombres et un barbare décidé à se racheter une conscience

Servir froid de Joe Abercrombie, 9.0 out of 10 based on 1 rating

1 thought on “Servir froid de Joe Abercrombie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *