Signal d’alerte de Neil Gaiman

On ne présente plus Neil Gaiman à qui l’on doit, entre autres, American Gods ou Coraline.

Dans ce recueil que nous propose les éditions Au Diable Vauvert, nous allons pouvoir découvrir l’auteur sous la forme de nouvelles, des nouvelles qui vont nous plonger, comme l’indique par ailleurs le quatrième de couverture, dans la magie et les mythes et chaque nouvelle nous mettra en contact avec des monstres ou encore des miracles.

J’ai secoué la tête. Je me demandais avec qui il avait discuté en ligne, avec qui il l’avait confondue, en sachant que ce n’étiat certainement pas Cassandra.

Le problème, avec Cassandra, le voilà : je l’avais inventée

Le problème avec Cassandra

J’ai découvert au travers de ce recueil une autre facette de l’auteur, qui prend le temps en introduction de cet important volume de présenter chacune de ces nouvelles, nous permettant d’avoir un éclairage et une compréhension des différentes nouvelles que nous n’aurions bien sûr pas eu autrement.

Les nouvelles se présentent sous différentes formes et, dès la première, nous comprenons que nous aurons de bonnes surprises, avec Monter un siège qui et présenter de façon plutôt poétique. Si le rapprochement entre monter un livre et un siège peut être surprenant, ce n’est pas le seul élément qui vous surprendra et la seconde nouvelle Un labyrinthe lunaire rejoint ce que j’attendais plus comme type d’histoires : un labyrinthe, une guérison espérée et une course désespérée.

Un mâle particulièrement furibond – nous l’appelions Donald, mais uniquement dans son dos, les canards sont susceptibles sur ce genre de choses – restait sur place pour invectiver mon père.

Un calendrier de contes

Bref vous l’aurez compris au travers de ces deux premiers exemples, les nouvelles vont vous surprendre, nous faisant basculer d’un quotidien plutôt rodé à une histoire où notre raison (soyons plus précis celle des personnages) vont être mises à très rude épreuve.

Je garde un souvenir particulier de la nouvelle Orange dont le format est de mon point de vue le plus étrange du recueil, avec cette succession de puces numériques.. Vous découvrirez aussi que l’auteur a beaucoup d’humour ;).

Au Diable  Vauvert (Septembre 2018) – 479 pages – 22€ – 9791030702293
Traduction : Patrick Marcel
Titre Original : Trigger Warning (2015)

Il est des choses qui nous perturbent, des mots ou des idées qui surgissent sur nos pas comme des trappes, nous précipitant de notre monde de sécurité et de bon sens en un lieu beaucoup plus sombre et moins accueillant.

Neil Gaiman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *