Six druides et les six épreuves (Les) de Vincent F.B.

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 0.0/10 (0 votes pris en compte)

Les Six druides et les six épreuves 1

Alors qu’ils se réunissent dans un temps ancien, 2 druides se font exclure par le «grand maître ».
Des années plus tard, à notre époque, un homme et une femme, spécialisé en histoire celtique, se retrouvent à aller chercher des réponses en forêt de Brocéliande

Premier volume prenant pied dans l’histoire celtique, ce premier volume met en avant un «couple » qui semble porter l’âme d’anciens druides exclus du clan pour trahison.
Ils se retrouveront à passer des épreuves sans que nous sachions vraiment dans quel but. Ce court récit m’a donc laissée un sentiment mitigé, comme si en fait j’avais manqué un premier volume.
L’histoire se lit très bien, mais on se retrouve déboussolé à la fin du fait de cette absence d’information concernant les tenants et les aboutissants.

Cette histoire met en scène la vie de deux jeunes gens, François et Catherine.
Au coeur de Brocéliande, dans un lieu sacré, ils partent à la rencontre du Grand Druide, guidés par leur instinct et les réminiscences de leur propre passé. Ils doivent se confronter à six épreuves dont la plus difficile, la dernière. Le Seigneur des Ténèbres fait alors irruption en personne dans le lieu sacré. En effet, le Mal est à l’origine des six épreuves et, à ce titre, le Mal représenté par le Seigneur des Ténèbres, ne peut intervenir que pour la dernière épreuve. Le but du Mal est de faire échouer Catherine et François lors d’une des cinq premières épreuves. L’univers aurait appartenu au Seigneur des Ténèbres. La sixième épreuve est la dernière chance du Mal. Le Seigneur des Ténèbres s’est inspiré de l’idée du Grand Druide, qui a inventé toute une vie à Catherine et François. Une vie entièrement fausse.
Un leurre dont Catherine et François doivent se débarrasser pour retrouver leur véritable identité. Pour se retrouver eux-mêmes.

De La Frémillerie (Septembre 2009)216 pages 9.99 € ISBN : 9782359070071 Couverture : Alain Dulon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *