Sourcellerie de Terry Pratchett

Les Annales du Disque Monde 5

Ipslore le rouge est le huitième fils d’un huitième fils, il est donc tout naturellement devenu mage. C’est ainsi que cela se passe sur le disque Monde, mais ce qui n’arrive pas d’habitude, c’est qu’un mage se marie et qu’il ait huit fils. Parce que là, on obtient un Sourcellier, détenteur de magie pure, surpuissant et donc inévitablement dangereux.

Ipslore, voulant échapper à la mort, se réfugie dans le bourdon de son rejeton et va ainsi pouvoir le guider et chercher à déclencher une guerre de magiciens.

Qui peut se dresser face à cette puissance qui menace l’avenir du Disque Monde: Rincevent bien sûr ! Il sera cette fois-ci épaulé par la fille de Cohen le barbare, d’un apprenti aventurier, Nijel le destructeur et comme souvent, du bibliothécaire.
C’est repartit pour de loufoques aventures pour la sauvegarde du monde.

GIL :
Assez semblable au huitième Sortilège, on retrouve dans ce tome Rincevent en sauveur du monde malgré lui.
Débauche de sortilèges et abondances de magiciens qui se défoulent, plus une grosse brassées d’exploits barbares, font de ce tome une cuvée honorable dans la série. Mention particulière au génie de la lampe et aux quatre cavaliers. A lire une fois de plus.

ETIENNE:
si l’on ne retrouve pas les délires des tomes précédents (la Mort qui veut changer de métier etc…), ce tome est cependant très agréable à lire, rapide et riche en rebondissement. Il a aussi le mérite d’etre un peu plus long que les précédents (près de 300 pages, ce qui est peu mais quand meme beaucoup comparativement aux précédents). Quelques personnages auraient mérité un traitement plus approfondi, notamment les barbares et la fin plus d’explications, mais je rejoins Gil sur les excellents 4 cavaliers.

Pocket (Septembre 2000)0 pages 6.50 € ISBN : 2-266-10699-6
Traduction : Patrick Couton
Titre Original : Sourcery (1988)

Couverture : de Josh Kirby
Edition l’Atalante 1995

Laisser un commentaire