Sous la surface de Nadia Coste

VN:F [1.9.22_1171]
Moyenne : 2.0/10 (1 vote pris en compte)

Fedeylins, tome 3

J’avoue que j’avais hâte de retrouver l’univers des Fedeylins, et c’est toujours un immense plaisir de s’y plonger. Je trouve l’univers de Nadia Coste, tout à fait poétique et apaisant ; je déconnecte totalement de la réalité quand je m’y plonge.
Juste un remarque, depuis que j’ai lu l’interview de Nadia Cote sur BookenStock, et compris sa façon d’écrire, j’ai vraiment senti cette droite ligne qu’elle suit et qui permet un récit construit avec des rebondissements réguliers ; j’ai envie de dire que c’est presque trop rigide mais cela n’ôte rien au plaisir de la lecture.

 

Cahyl est de retour, c’est un personnage qui se questionne encore et toujours ; heureusement, il rencontre de nombreux personnages qui le guident progressivement et lui apportent chacun un petit quelque chose. Chaque tome constitue une étape dans son parcours initiatique, sensible et touchant.

“Travailler ? Où ? Dans quelle caste ? Pour faire quoi ? C’était si simple pour lui [Un bâtisseur]. Il accomplissait ce pour quoi il était né, sans se poser de questions. Je commençais à croire que j’étais né pour en poser.”

Glark, le gorderive, devenu son meilleur ami dès le premier tome, est plus absent. Ce n’est pas triste pour autant, on sent qu’il a accompli son devoir auprès de Cahyl et trouvé sa voie. Il est devenu un exemple pour son ami.
Enfin, Sperare, l’anophèle, rencontré dans le deuxième tome, prend le relais et apporte, à son tour, son aide à Cahyl.

 

Depuis la révélation à son village de son absence de marque, Cahyl a vu sa mère s’enfuir. Il culpabilise de son absence et souhaite tout faire pour la retrouver et la ramener auprès de ses frères et soeurs.
S’ajoute à cette mission, des plus hautes, une autre confiée par un Père lui-même.
Cahyl va se plonger dans les textes anciens de son peuple, partir à l’aventure, afin de préparer un périlleux voyage qui devrait constituer le quatrième et dernier tome.

 

Pour conclure, “Sous la surface” poursuit l’histoire de Cahyl, le Fedeylins sans marque. C’est un personnage toujours aussi intéressant et passionnant, il y a aussi beaucoup de richesses dans les personnages qu’il rencontre. D’autre part, Nadia Coste nous dévoile toujours un peu plus son univers et, j’adore ! (^-^)

Gründ (22 mars 2012) – 357 pages – 18€50 – ISBN : 9782324000119

“Cahyl rentre chez lui, son destin enfin accompli.
  Au village, les dernières traces des combats contre les gorderives disparaissent. Mais la paix entre les deux peuples ne suffit pas à Cahyl. Trop de questions l’empêchent de s’intégrer.
  Où sa mère s’est-elle enfuie ?
  Comment retrouver son empathie perdue ?
  Quelle vie l’attend, maintenant qu’il n’a plus rien à accomplir pour les siens ?
  Lorsque l’un des Pères Fondateurs l’appelle à son chevet, Cahyl comprend qu’il peut encore être utile. Pour découvrir ce qui se cache derrière les apparences, il doit plonger sous la surface… et affronter la vérité.”

Couverture : David Revoy

Sous la surface de Nadia Coste, 2.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *